1 août 2016
Otterburn Park interdit la baignade à la Pointe-Valaine
Par: L'Oeil Régional
La plage de la Pointe-Valaine

La plage de la Pointe-Valaine

Après voir annoncé que la population pourrait s’y baigner, la Ville d’Otterburn Park interdit maintenant la baignade à la plage de la Pointe-Valaine.

Dans son bulletin municipal du mois d’août, Info Otterburn, la Ville informe que contrairement à l’information transmise à L’OEil Régional, la baignade est interdite, étant donné qu’il n’y a actuellement pas d’aménagement prévu ni de surveillance planifiée pour la saison estivale.

La Ville ne prévoit en fait aucune surveillance sur la plage pour au moins les cinq prochaines années.

«Évidemment, il sera impossible pour la Ville d’empêcher les gens d’aller à l’eau s’ils le veulent. Cependant, nous vous demandons de respecter l’interdiction de baignade, tout comme lorsque vous êtes dans une embarcation dans le Richelieu», peut-on lire dans la «mise au point».

Pourtant, au début de l’été, la porte-parole de la Ville, Jenifer Brault, affirmait que «les gens pourront se baigner, mais que ce sera sous leur responsabilité».

Subvention

À l’hiver 2014, le député de Borduas de l’époque, Pierre Duchesne, accompagné de la mairesse Danielle Lavoie, annonçait la réhabilitation de la plage de la Pointe-Valaine, précisant qu’elle serait «la seule plage publique de la rivière Richelieu, de la frontière jusqu’à son embouchure, et un endroit idéal pour venir se baigner en famille».

La Ville précise aujourd’hui que la portion «plage pour baignade» a été retirée de la demande de subvention auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal en raison d’une absence de tests de la qualité de l’eau.

«Notre objectif n’était pas d’ouvrir une plage pour la baignade et ce n’est pas ce que nous avons présenté comme projet. […] Nous ouvrons une plage et non un endroit pour se baigner. À titre d’exemple, on peut penser à la plage de l’Horloge du Vieux-Port», explique Mme Brault.

La Ville indique que la valorisation du parc de la Pointe-Valaine n’est pas terminée. D’autres volets du projet sont à prévoir.

Le journal a tenté d’obtenir les commentaires de la mairesse à ce sujet. Mme Lavoie a répondu qu’elle contactera notre journaliste au retour de ses vacances, le 29 août.

image