22 décembre 2017
Otterburn Park: hausse de 68 $ pour une maison moyenne
Par: Vincent Guilbault

Une maison moyenne de 296 200 $, à Otterburn Park, verra son compte de taxes bondir de 68 $. Le taux d’imposition est passé de 0,8279 $, en 2017, à 0,8370 $ pour 2018. Il faut ajouter 720 $ (41 $ de plus qu’en 2017), ce qui représente le montant dédié à la tarification des services municipaux (eaux, dette, matières résiduelles).

Le propriétaire d’une maison moyenne devra donc payer 3199,19 $ en taxe foncière pour 2018, une hausse de 2,2 % par rapport 2017. Le propriétaire d’une piscine doit prévoir un montant supplémentaire de 60 $.
Le nouveau maire Denis Parent s’est dit satisfait du budget adopté lundi soir par les élus. Il a rappelé que, contrairement aux autres municipalités de la région, le fardeau fiscal de la municipalité repose à plus de 95 % sur le dos des résidents, puisqu’on trouve peu de commerces à Otterburn Park. C’est ce qui explique en partie que le compte de taxes résidentiel augmente chaque année.

Budget conservateur
Dans sa présentation, la Ville a proposé un budget 2018 équilibré de 11,97 millions $ pour ses revenus, mais prévoyant des dépenses de 10,99 millions $. La balance du montant devrait être affectée au remboursement de capital sur les emprunts.
Dans une volonté déclarée par les élus d’assainir les dépenses, la Ville prévoit dépenser 82 104 $ de moins que l’an dernier. L’administration a réduit son budget en loisirs et culture, en hygiène du milieu et dans la catégorie du transport et du réseau routier.
Dans les dépenses que la Ville ne peut contrôler, on retrouve les cotisations à différentes régies (eau, police) et organismes (Communauté métropolitaine de Montréal, L’Autorité régionale de transport métropolitain). Si le montant de la quote-part de la municipalité diminue auprès de la plupart des organismes, il grimpe toutefois de 22 % concernant la MRC de la Vallée-du-Richelieu. Otterburn Park versera 977 484 $ à la MRC, soit 181 727 $ de plus que l’an dernier, principalement pour la mise en place de la collecte de matières organiques qui doit débuter en 2018. Notons aussi une hausse de 2 % de la quote-part à verser à la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, ce qui représente un montant annuel de 1 297 880 $. Les quotes-parts versées aux différents organismes représentent environ 39 % des dépenses de la Ville.
En 2018, la dette totale de la municipalité devrait s’élever à 6,7 M$, en baisse constante depuis 2015.
Concernant ses dépenses en immobilisations (c’est-à-dire ses prévisions d’investissements), Otterburn Park prévoit investir 3,2 M$ en loisir et culture, ce qui inclut la refonte du site Internet et la construction d’une piscine, qui serait conditionnelle à l’obtention d’une subvention. La Ville doit aussi investir plus de 7,6 M$ dans des travaux de réhabilitation de ses routes, un montant qui se qualifie aussi pour des subventions.

image