17 août 2018
Otterburn Park aura une piscine pour l’été prochain
Par: Karine Guillet
La maquette du chalet de la piscine. Photo: Gracieuseté

La maquette du chalet de la piscine. Photo: Gracieuseté

Les travaux de démolition de la piscine extérieure Edmond-Auclair devraient débuter au cours des prochaines semaines, alors que le conseil municipal vient d’octroyer un contrat de 3,8 M$, donnant le feu vert au projet.

L’objectif de la Ville demeure l’ouverture de la piscine pour mai 2019.
La grandeur de la piscine sera conservée à six corridors, mais les tremplins seront déplacés afin de faire place à un aménagement en L de type plage pour rendre l’entrée plus familiale. Otterburn Park a également choisi de déplacer la pataugeoire afin de tirer profit de la pente naturelle du site, économisant des coûts. Celle-ci proposera également aux familles des jeux d’eau intégrés.
Puisque la municipalité a décidé de relocaliser la maison des jeunes dans la caserne de pompiers, la nouvelle vocation du bâtiment ne sera dorénavant qu’en lien avec la piscine. Le nouveau bâtiment ne servira donc qu’à abriter une aire d’accueil, des vestiaires, une salle des moniteurs et une salle des machines. Il sera aussi construit sur différents niveaux, toujours dans une volonté de tirer avantage de la pente.
Deux entreprises ont soumissionné pour le projet, mais c’est finalement l’entreprise Construction Marieville qui a obtenu le contrat. Les travaux devraient commencer avec la démolition de l’ancienne piscine. Le directeur des travaux techniques, Michel Samson, explique que le but est de terminer le plus rapidement possible les travaux extérieurs pour s’attaquer aux travaux intérieurs, à l’installation des pompes et au procédé de filtration durant l’hiver.
Le conseil municipal, élu en novembre, avait résolu au début de l’année de revoir le projet de construction de l’ancienne administration, évalué à 4,3 M$. Si le projet initial comportait un bâtiment multifonctionnel, l’aire de jeux d’eau n’était pas prévue. En plus du contrat de 3,8 M$, la ville avait dépensé 252 000 $ pour les premiers plans, qui ont finalement été abandonnés, puis 57 000 $ pour revoir les plans. La Ville a d’ailleurs obtenu une subvention de 1,5 M$ du gouvernement du Québec pour la réalisation du projet. n

image