23 juin 2017
Opération séduction aux travaux publics
Par: Karine Guillet
Le département d’horticulture est entre autres responsable de la réalisation des mosaïques de fleurs aux entrées de la Ville. La mosaïque, qui arbore cette année le logo du projet Dans ma rue, on joue!, a nécessité près de deux semaines de travail. Près de 5000 plantes la composent et les cols bleus doivent utiliser un jet spécial pour l’arrosage, afin de ne pas détruire le motif.

Le département d’horticulture est entre autres responsable de la réalisation des mosaïques de fleurs aux entrées de la Ville. La mosaïque, qui arbore cette année le logo du projet Dans ma rue, on joue!, a nécessité près de deux semaines de travail. Près de 5000 plantes la composent et les cols bleus doivent utiliser un jet spécial pour l’arrosage, afin de ne pas détruire le motif.

Un élève a fait des envieux en grimpant dans la nacelle.

Un élève a fait des envieux en grimpant dans la nacelle.

Si 80 % du travail en soudure consiste à réparer de l’équipement endommagé, les soudeurs créent également sur demande des pièces pour différents départements. Lors de notre passage, le soudeur avait travaillé sur un chevalet métallique qui sera mis en permanence à la disposition des citoyens dans un espace public de la Ville.

Si 80 % du travail en soudure consiste à réparer de l’équipement endommagé, les soudeurs créent également sur demande des pièces pour différents départements. Lors de notre passage, le soudeur avait travaillé sur un chevalet métallique qui sera mis en permanence à la disposition des citoyens dans un espace public de la Ville.

Belœil fait affaire depuis plusieurs années avec le Centre de gestion de l’équipement roulant (CGER) pour la location et l’achat de véhicules. Dans le cadre de la stratégie de l’électrification des transports, le CGER fait l’essai de deux camions-prototypes, dans lesquels le moteur traditionnel, vétuste, a fait place à un moteur électrique.

Belœil fait affaire depuis plusieurs années avec le Centre de gestion de l’équipement roulant (CGER) pour la location et l’achat de véhicules. Dans le cadre de la stratégie de l’électrification des transports, le CGER fait l’essai de deux camions-prototypes, dans lesquels le moteur traditionnel, vétuste, a fait place à un moteur électrique.

Les employés des travaux publics de Belœil ont ouvert les portes de leur garage à 360 élèves de la 3e à la 4e année du primaire, mardi, afin de mieux faire connaître les dessous de leur travail.

L’idée d’une porte-ouverte est d’abord venue des cols bleus eux-mêmes, explique la directrice des communications, Caroline Nguyen Minh. Pour l’occasion, ils avaient créé des stations expliquant aux enfants les différents aspects des travaux publics, dont la mécanique, la soudure, l’aqueduc, la signalisation, les bâtiments, l’horticulture et la machinerie.

La Ville avait au départ approché l’école Saint-Mathieu pour cette visite. Les élèves de l’école Coeur-des-Monts se sont toutefois ajoutés après une demande de l’école. Lors du passage de la journaliste de L’Œil Régional, les enfants se sont montrés intéressés par la présentation des employés et ont posé des questions en grand nombre.
Selon Mme Nguyen Minh, la Ville souhaite déjà répéter l’expérience en invitant l’ensemble des écoles ainsi que les citoyens l’an prochain.  

image