13 juin 2016
Nuage noir sur le circuit Gilles-Villeneuve
Par: L'Oeil Régional
Nuage noir sur le circuit Gilles-Villeneuve

Nuage noir sur le circuit Gilles-Villeneuve

Après que l’équipe ÉNERGIE STCH Dodge RDS soit montée sur le podium pour une 14e fois l’an dernier au circuit Gilles-Villeneuve, Didier Schraenen a connu un week-end difficile lors de l’édition 2016 du Grand Prix du Canada.

«On aurait dit qu’un gros nuage noir s’était installé au dessus de nos têtes même si le soleil était au rendez-vous vendredi après-midi pour la qualification. Suite à de mauvais réglages et une circulation dense nous n’avons signé que le 10e temps. Tout un contraste par rapport à notre pole de l’an dernier.»

Les tribunes étaient bondées pour la première course samedi, tout de suite après la qualification de F1. Didier a connu un excellent départ et s’est retrouvé 7e  en sortant du virage Senna. Ça bataillait ferme devant lui et après quelques tête-à- queues de la part de pilotes trop anxieux, il s’est retrouvé en cinquième place. L’espoir d’un podium s’envolait rapidement quand au tour suivant il glissait à la neuvième position.

«Ça passait de tous bords, tous cotés. Je n’avais pas de puissance. Quelques tours plus tard, tout s’éteignait dans le tableau de bord et le moteur s’arrêtait. J’ai rangé ma CMV en bord de piste. C’est un court-circuit dans la batterie qui était responsable de ce deuxième abandon cette saison. Avant qu’elle ne lâche, elle ne fournissait pas le voltage nécessaire. C’est pour ça qu’on n’avançait pas. En plus, nous n’avons pu qu’inscrire le 11ème temps qui déterminait notre position de départ pour la course de dimanche. Les gars ont presque tout changé ce qui était électrique sur la voiture.»

Pour la deuxième course du week-end, Didier partait sur la ligne intérieure. Il n’a pu répéter sa manœuvre de la veille au virage Senna et a même perdu quelques places.

«J’ai tout donné ce que j’avais pour remonter. Après quelques tours, j’étais neuvième quand le son du moteur a changé. Et le son, ça me connait.  Je suis appuyé par radio ÉNERGIE depuis le début de ma carrière il y a 29 ans. Je savais que la tubulure d’échappement venait de se briser. Résultat; perte de puissance importante. Je n’ai pas lâché et j’ai profité de quelques abandons pour finalement terminé 6e. Certains s’en réjouiraient, mais on n’est pas ici pour terminer deuxième, comme le dit l’expression bien connue. Je tiens à remercier ma gang et tous ceux qui sont venus nous encourager. Ils ont mis un baume sur notre difficile week-end.»

Le vétéran pilote fut moins chanceux dimanche quand en luttant pour la troisième place après être parti en pole, il a perdu une roue pour se retrouver dans le mur et rebondir sur la piste où il a été percuté de plein fouet par une autre voiture. Michel s’est fracturé la clavicule suite au violent impact. Michael Adams termine deuxième alors qu’Olivier Bédard montait, pour la deuxième fois, sur la troisième marche du podium.

Les prochaines épreuves pour Didier Schraenen auront lieu au circuit ICAR de Mirabel dans le cadre du Ecko Unlimited 100 où se produiront entre autre les pilotes de la série Pinty’s de NASCAR.

image