27 novembre 2020
Grand Prix des Hebdos 2020
Notre journaliste Sarah-Eve Charland remporte deux distinctions
Par: Vincent Guilbault

Sarah-Eve Charland a remporté deux prix pour la qualité de son travail journalistique. Photo Abigail Boucher-Bédard | L’Œil Régional ©

La photo de Guylaine Tanguay, lors de son passage à Belœil, a valu une 2e place à notre photographe François Larivière.
Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

La photo de Guylaine Tanguay, lors de son passage à Belœil, a valu une 2e place à notre photographe François Larivière. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

L’équipe de L’Œil Régional est fière de féliciter sa journaliste Sarah-Eve Charland, récipiendaire de deux prix en journalisme dans le cadre des Grands Prix des Hebdos 2020.

Publicité
Activer le son

Mme Charland a remporté la 2e place dans la catégorie affaires municipales pour son texte Belœil autorise la démolition des bâtiments du Carré Saint-Jean-Baptiste, paru le 13 février dernier. Elle a aussi mérité la 2e place dans la catégorie Éducation pour son texte L’école au Coeur-des-Monts déborde, joué en page frontispice de notre édition du 12 juin 2019.

Mme Charland s’est dit heureuse d’avoir remporté les prix dans les catégories de l’éducation et des affaires municipales, des thèmes qui l’intéresse spécialement et qui touchent particulièrement les lecteurs. « Avec l’année difficile que les médias ont connue, ça fait du bien de constater que notre travail fait une différence, qu’il a de l’impact. Je suis très fière de pouvoir contribuer à un journalisme local de qualité et reconnu par mes pairs. »

Présenté par l’organisme Hebdos Québec, les Grands Prix des Hebdos 2020 est destiné à reconnaître le travail des journalistes et des artisans de la presse locale et régionale. Le processus du concours avait été suspendu en mars à l’aube de la pandémie et repris en août dernier. Au total, 27 hebdos membres de l’association ont soumis 340 pièces dans 14 catégories donnant lieu à 74 finalistes, dont 28 lauréats.

Pour la troisième année consécutive, la journaliste et auteure Josée Boileau a accepté de présider le jury. Journaliste depuis plus de 30 ans et ayant débuté sa carrière au sein même d’un hebdomadaire, Mme Boileau a œuvré notamment pour La Presse, la Presse canadienne, Télé-Québec, L’actualité et Le Devoir, où elle a passé la plus grande partie de sa carrière.

La directrice générale de L’ŒIL Régional, Johanne Marceau, a tenu à souligner le travail de Mme Charland tout en profitant de l’occasion pour saluer les efforts de tous les artisans du journal. « La publication et la distribution du journal de qualité, gratuitement, chaque semaine, sont possibles grâce au travail d’équipe. C’est par l’effort de tous ses artisans en rédaction, en vente et dans la distribution que le journal peut s’investir autant auprès de ses lecteurs et de ses annonceurs, mais aussi jouer son rôle de bon citoyen corporatif, notamment auprès des organismes à but non-lucratif. Bravo à Sarah-Eve pour ses prix et bravo à l’équipe. »

Autres distinctions
Le Journal tient aussi à féliciter ses collègues de DBC Communications, l’entreprise propriétaire de L’ŒIL, qui se sont aussi distingués dans plusieurs catégories. Félicitations aux journalistes Benoit Lapierre, Jean-Luc Lorry, Olivier Denommée et Rémi Léonard, du Courrier de Saint-Hyacinthe, à Alain Bérubé et Annie Gagnon de La Pensée de Bagot, à Katy Desrosiers, Louise Grégoire-Racicot et Sébastien Lacroix du journal Les 2 Rives, ainsi qu’à nos deux photographes François Larivière et Pascal Cournoyer. Le journal Les 2 Rives, de Sorel-Tracy, repart aussi avec les honneurs dans la catégorie de la Mise en valeur du contenu et de la qualité de la langue. Les journaux de DBC Communications ont aussi remporté des prix pour la qualité de leurs publicités et de leurs projets spéciaux.

image