3 mars 2021
Nos écoles débordent
Par: Sarah-Eve Charland

L’école au Cœur-des-Monts est l’école qui présente le surplus d’élèves le plus important. Photothèque | L’Œil Régional ©

La quasi-totalité des écoles du territoire déborde. Seulement quelques écoles possèdent une ou quelques classes vacantes. Le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) estime que sa population étudiante a augmenté de 14 % au cours des dix dernières années.

Publicité
Activer le son

Le nombre total d’élèves sur le territoire du CSSP est passé de 30 479, en 2010-2011, à 34 717 en 2019-2020. Cette augmentation s’explique notamment par les développements immobiliers, l’augmentation des naissances, le rajeunissement de la population dans certains secteurs et l’ajout de classes de maternelle 4 ans.

Le CSSP a dévoilé le nouveau site web Grands projets, disponible à l’adresse www.grandsprojets.csp.ca. L’organisation y détaille les projets liés à la gestion des infrastructures scolaires, incluant les agrandissements, les travaux d’entretien et de rénovation et les nouvelles constructions. Le CSSP a inclus les données concernant les capacités d’accueil de ses écoles. Ces données ont été prises en fonction des inscriptions au 30 septembre 2020.

Dans la région, seulement les écoles primaires Au-Fil-de-l’Eau, Notre-Dame, des Trois-Temps et de l’Amitié ont des classes vacantes. Les écoles La Farandole et Saint-Denis arrivent à leur capacité limite d’accueil. Toutes les autres écoles primaires dépassent leur capacité d’accueil.

Au niveau secondaire, l’école Ozias-Leduc et l’École internationale dépassent aussi leur capacité d’accueil.

Selon le CSSP, le manque d’espace entraîne des transferts du régulier vers une autre école que celle du secteur de l’élève et le déplacement de classes d’enseignement spécialisé dans d’autres villes.

Secteur Belœil

Une nouvelle école, dont l’emplacement n’est pas encore connu, devrait ouvrir sur le territoire de Belœil–McMasterville–Saint-Mathieu-de-Belœil en 2024-2025. Le CSSP estime que cette ouverture permettra de résorber le déficit d’espace et même d’avoir un surplus de locaux.

Toutefois, le ministère de l’Éducation exige l’ouverture de 12 locaux supplémentaires pour y tenir des maternelles 4 ans la même année. Même si le CSSP comble 50 % des inscriptions prévues, il se retrouvera tout de même avec un déficit de cinq classes.

L’école au Cœur-des-Monts est celle qui présente le surplus d’élèves le plus important. Les élèves du préscolaire de ce secteur sont transférés à l’école Saint-Mathieu. Quatre classes modulaires ont été installées à l’école au Cœur-des-Monts. Le CSSP estime aussi que les développements immobiliers de McMasterville, Belœil et Saint-Mathieu-de-Belœil pourraient représenter près de 5000 unités d’ici 2027.

Secteur Mont-Saint-Hilaire

Même si l’école Paul-Émile-Borduas a été remplie à pleine capacité dès son ouverture en 2019-2020, le CSSP estime que le besoin d’espace dans le secteur de Mont-Saint-Hilaire devrait se résorber d’ici 2024-2025 et même se traduire par un surplus de locaux. Dès son ouverture, le CSSP a dû convertir un local additionnel en salle de classe. Malgré l’ouverture de classes de maternelle 4 ans d’ici quelques années, les écoles du secteur devraient avoir la capacité de les accueillir.

Ce surplus d’espace est en adéquation avec le nombre d’élèves prévus pour les cinq prochaines années, selon le CSSP. Ce dernier estime que Mont-Saint-Hilaire et Otterburn Park pourraient s’agrandir de près de 1300 unités d’ici 2024-2025.

image