18 février 2016
Nikolas Brouillard se plaît en Abitibi
Par: Denis Bélanger

Le défenseur de Mont-Saint-Hilaire, Nikolas Brouillard se plaît dans son nouvel environnement avec les Huskies de Rouyn-Noranda, qui aspirent cette année aux grands honneurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«C’est une bonne organisation et Rouyn-Noranda est une très belle ville. Tout le monde est proche. Ça a été facile pour moi de m’adapter. J’en profite, car je suis à mes derniers milles dans le junior, raconte-t-il. Ce qui m’a marqué en arrivant c’est la chimie qui règne dans l’équipe. La direction ne voulait pas trop faire de changements pour ne pas affecter cette chimie.»

Échangé par les Remparts de Québec à la veille de la date limite des transactions, Nikolas Brouillard se doutait depuis de la fin de la précédente campagne qu’il ne terminerait pas sa carrière junior dans la Vieille Capitale. «Il y a déjà des rumeurs qui courraient à la fin  de la saison.  Phil (Boucher) a été très honnête avec moi et on m’a demandé quelles étaient les destinations que je préférais. Les deux équipes de l’Abitibi, qui trônent au sommet du classement, étaient sur la liste.»

Nicolas a vécu le printemps dernier l’expérience de la Coupe Mémorial à Québec, et aimerait revivre l’expérience de nouveau cette année. Selon, lui, les Huskies ont les atouts nécessaires pour remporter la coupe du Président, le Saint Graal du circuit Gilles Courteau. «Nous avons l’une des meilleures défensives du circuit et on a du punch offensif.»

Une finale toute abitibienne?

Les Huskies connaissent une très bonne saison. Au moment de mettre sous presse, en 53 parties, la formation de Rouyn-Noranda a signé 40 victoires et récolté 85 points au classement général. Les Huskies sont de plus classés troisièmes au Canada entier.

Mais ils risquent de retrouver sur le chemin des rivaux qu’ils connaissent très bien, les Foreurs de Val-d’Or. Ces derniers ont autant de points que les Huskies, mais les devancent en raison d’un plus grand nombre de victoires. Val-d’Or occupe aussi le deuxième rang à l’échelle canadienne. «Ce sont des bons matchs intenses contre Val-d’Or. C’est une des plus grosses rivalités du circuit», ajoute l’Hilairemontais.

Un élément important à l’attaque

Nikolas Brouillard connaît toute une saison sur le plan offensif alors qu’il a une moyenne de plus d’un point par match. Il a récolté jusqu’à maintenant 48 points, dont 16 avec Rouyn-Noranda, avec 15 buts et 33 mentions d’aide. Son meilleur total a été de 61 points en 2013-2014 avec les Voltigeurs de Drummondville. Notons toutefois que le défenseur a raté plusieurs matchs en septembre et octobre en raison d’une blessure.

 

 

image