28 avril 2015
Nage synchronisée: Mélodie Roy vise un podium
Par: Denis Bélanger
Photo Gracieuseté

Photo Gracieuseté

La nageuse synchronisée de Sainte-Madeleine, Mélody Roy, participe aux championnats canadiens ouverts, dans la catégorie junior à Toronto. Un podium et une place sur l’équipe nationale sont dans sa mire.

 La nageuse synchronisée de Sainte-Madeleine, Mélody Roy, participe aux championnats canadiens ouverts, dans la catégorie junior à Toronto. Un podium et une place sur l’équipe nationale sont dans sa mire.

La compétition commence ce mercredi (29 avril) par l’épreuve de figures où toutes les nageuses seront appelées à s’exécuter individuellement. Jeudi, sa partenaire Maude Jobin et elle participeront à la phase préliminaire du duo. Vendredi, elle sera en action pour l’épreuve par équipe avec ses collègues du club Montréal Synchro. Les finales de duo et par équipe seront disputées samedi.

En compétition de pré-qualification, Mélody a décroché une 6e place  en duo et une 4e en équipe. «Le podium est possible, surtout en équipe. Nous ne voulons pas nous retrouver au pied du podium. Pour ce qui est du duo, une remontée est possible alors que nous avons fait beaucoup d’erreurs en pré-qualification.»

Une bonne performance permettrait à Mélody de se tailler une place sur l’équipe nationale. «Je dois bien faire aux figures. C’est sûr que je veux faire l’équipe. Si ça ne marche pas, j’ai ma place sur l’équipe du Québec.»

 

Summum à Prince George

Jusqu’à maintenant, son plus bel exploit en carrière à ses yeux est la médaille d’or qu’elle a obtenue en équipe aux Jeux du Canda disputés en février dernier à Prince George en Colombie-Britannique. «Le processus de sélection de l’équipe du Québec a commencé en décembre 2013. Cette médaille est venue récompenser tous les efforts et sacrifices faits. L’expérience des Jeux a vraiment été incroyable, l’ambiance à Prince George était bien amusante.»

Mélody Roy, et sa partenaire pour l’occasion, Brooke Brimo, avaient aussi bien fait en duo en terminant troisièmes en phase préliminaires. Cependant, la règle des Jeux stipule que seule une paire de nageuses par province peut accéder à la finale et c’était l’autre duo québécois qui avait terminé en tête. «Ce n’est pas une situation qui nous a dérangés. Nous savions que les deux autres québécoises allaient être difficiles à surclasser.  Mais nous étions contentes d’avoir fait une belle performance.»

Selon la nageuse, la compétition à Toronto sera toutefois un peu plus relevée qu’aux Jeux du Canada.

Un penchant pour l’eau

Mélody Roy pratique la nage synchronisée depuis onze ans. «J’ai toujours aimé l’eau. J’ai essayé la natation, mais je trouvais cela trop long. J’ai fait du water-polo, mais je ne touchais pas le fond. En même temps que j’avais mes cours de water-polo, il y avait la nage synchronisée. Je me suis inscrite par la suite au Club Les Vestales de Saint-Hyacinthe.»

La jeune athlète de 16 ans adore le côté très perfectionniste de la discipline. «C’est un sport où on est à la recherche de la perfection. Il faut alors constamment travailler plus fort. Les nageuses qui atteignent cette perfection sont celles qui ont la plus haute détermination.»

 

image