10 septembre 2020
L’Œil sur le conseil
Municipalités en bref
Par: Sarah-Eve Charland

Plusieurs travaux sont prévus au centre communautaire de Saint-Antoine-sur-Richelieu. Photothèque | L’Œil Régional ©

Différents conseils municipaux ont tenu des séances en août. Les élus y ont pris plusieurs décisions. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Des travaux à la mairie de Saint-Antoine-sur-Richelieu

L’immeuble au 1060, rue du Moulin-Payet à Saint-Antoine-sur-Richelieu, où se trouvent notamment le centre communautaire et la mairie, fera l’objet de travaux importants. La Municipalité a adopté un règlement d’emprunt de 541 300 $ pour la réfection de la toiture et le remplacement des systèmes de ventilation.

À ces travaux s’ajoutent des dépenses liées à un problème d’infiltration d’eau. Un contrat s’élevant à 16 500 $ a été donné à la compagnie Axe Construction pour réparer ce problème. Un contrat de 2292,91 $ a été donné à la compagnie Siemens pour réparer le panneau d’alarme d’incendie, et un autre contrat à la compagnie Electrifi-A au coût de 500 $ pour l’achat et l’installation d’un appareil de surtensions pour le panneau électrique relié au panneau d’alarme incendie et du serveur de l’immeuble.

Internet haute vitesse

Saint-Antoine-sur-Richelieu a demandé à la MRC de la Vallée-du-Richelieu et au député de Borduas, Simon Jolin-Barette, de prioriser le déploiement d’internet haute vitesse sur le territoire étant donné que plusieurs n’y ont toujours pas accès. Pendant le confinement, cela a occasionné plusieurs problématiques pour les citoyens autant sur le plan professionnel que personnel, lit-on dans la résolution. La Municipalité considère la fibre optique comme le moyen le plus fiable et stable au lieu de la mise en place d’antenne par micro-ondes et exige que les instances en charge choisissent la meilleure option.

Intermédiaire pour un voyage à Dompierre-sur-Mer

Saint-Antoine a accepté de jouer les intermédiaires entre un groupe de citoyens voulant participer à un voyage d’échange à Dompierre-sur-Mer. Elle a accepté de recueillir les paiements d’une quinzaine de citoyens participants et a transmis la somme à l’agence de voyages française. La mairesse Chantal Denis reconnaît qu’il est peu habituel pour une Municipalité d’offrir ce genre de service surtout que le conseil de ville assure se détacher complètement de cette initiative. La Municipalité ne se porte aucunement garante de ce voyage, assure-t-on dans la résolution adoptée en séance du conseil.

Le voyage qui devait se dérouler en mai a été mis en suspens et reporté.

Procédures judiciaires à Saint-Denis-sur-Richelieu

La Municipalité de Saint-Denis-sur- Richelieu a embauché la firme d’avocat Cayer Ouellette et associées pour entamer des procédures judiciaires envers le propriétaire du 111, avenue Saint-Hubert. Ce dernier est propriétaire de trois lots situés en zone résidentielle. Il a reçu une mise en demeure à la fin de 2019 demandant des correctifs liés à des nuisances. En raison de la pandémie et des conditions météorologiques hivernales, la Municipalité a choisi de laisser un délai supplémentaire au propriétaire afin d’effectuer les correctifs.

La Municipalité a constaté que la majorité des nuisances étaient toujours présentes malgré un avis écrit transmis au propriétaire en juin 2020. Les nuisances observées sont liées au règlement relatif à l’entretien des terrains et à la Loi sur les compétences municipales.

image