25 mars 2020
Mont-Saint-Hilaire reporte les paiements de taxes
Par: Denis Bélanger

Le maire Yves Corriveau.

À l’instar de plusieurs municipalités, la Ville de Mont-Saint-Hilaire reporte le reste des versements des taxes municipales.

Publicité
Activer le son

Les trois prochains versements ont été décalés de 60 jours : le paiement du 17 avril a ainsi été repoussé au 16 juin, celui du 16 juin au 17 août et celui du 17 août au 16 octobre. Le temps de sursis du dernier versement du 16 octobre ne sera que de 30 jours et sera attendu pour le 16 novembre. Un seul versement de taxes avait été effectué jusqu’à maintenant, soit en février.

Tous les chèques postdatés et les prélèvements préautorisés seront reportés à ces dates.

Les citoyens ne souhaitant pas retarder le paiement des taxes devront contacter la Ville et laisser un message dans une boite vocale.

Pour ceux qui auraient des paiements préprogrammés par Internet, il est de leur responsabilité de faire les ajustements en ligne auprès de leur institution financière s’ils souhaitent reporter le paiement.

Mont-Saint-Hilaire accorde également un délai de grâce de 90 jours pour le paiement des droits de mutations, au lieu de 30 jours. « Nous, les élus, avons discuté du sujet lundi en caucus tenu en vidéoconférence. Nous sommes conscients que la situation financière de certaines personnes est précaire », a expliqué le maire Yves Corriveau.

Tout est fermé

Tous les établissements municipaux sont fermés depuis le début de la semaine et seulement les services essentiels sont maintenus. La municipalité avait pris la décision durant le week-end de fermer l’écocentre.

Au cours de la semaine dernière, Mont-Saint-Hilaire a décidé de suivre les recommandations de l’UMQ et de suspendre ou de reporter les activités de consultation publique.

Avenir de certains travaux

La pandémie de la COVID-19 force aussi la municipalité à revoir potentiellement son échéancier des travaux. Les élus veulent se donner un mois de réflexion à cet effet. « Il y a plusieurs travaux qui doivent se faire cet été. Qu’est-ce on fait? On reporte d’un an ou on donne le mandat? Si on donne le mandat, mais que les travaux ne se font pas, nous serions obligés de payer des frais d’administration ou d’annulation. Il y a tout ça à penser », ajoute le maire Yves Corriveau.

Ajoutons que les ouvertures d’appels d’offres ont toutes été reportées au 16 avril.

Élection partielle maintenue pour le moment

La date du 14 juin est maintenue pour la tenue de l’élection partielle. Rappelons que le poste de conseiller du district 5 est vacant depuis la fin février en raison de la démission de Christine Imbeau. La Ville souhaite que le scrutin soit reporté.

Le maire Yves Corriveau s’est pour sa part adressé au bureau du député et ministre Simon Jolin-Barrette, pour voir ce qui peut être fait à ce sujet.

« Le déclenchement de la campagne se fait 45 jours avant le jour du scrutin, ce qui nous amène au début mai. Moi, si j’ai un candidat pour mon parti, j’ai des affiches et des dépliants à faire. Si le gouvernement finit par décider de repousser, j’aurais fait des dépenses pour rien. J’ai souligné à l’attaché du député de Borduas qu’à la mi-avril, je dois commencer le travail pour l’élection », a renchérit M. Corriveau.

image