29 juin 2016
Mont-Saint-Hilaire interviendra sur Maureen
Par: Denis Bélanger
Ce type de plateau ralentisseur, que l’on retrouve sur la rue Jeannotte, pourrait être aménagé sur Maureen.

Ce type de plateau ralentisseur, que l’on retrouve sur la rue Jeannotte, pourrait être aménagé sur Maureen.

Les résidents de la rue Maureen à Mont-Saint-Hilaire ont raison de se plaindre des problèmes reliés à de la circulation, conclut une analyse effectuée par la municipalité. Des mesures seront d’ailleurs mises en place prochainement par la Ville.

Rappelons que les citoyens se plaignent notamment des excès de vitesse et du non-respect de la signalisation. L’Œil Régional avait rencontré quelques résidents qui avaient affirmé que plusieurs automobilistes provenaient du côté d’Otterburn Park, où la circulation devient pourtant à sens unique.

L’étude de circulation effectuée du 26 mai au 2 juin par les employés municipaux ne dit pas le nombre de véhicules qui a enfreint le sens unique. Elle rapporte toutefois que le débit journalier moyen en direction nord-est, vers Mont-Saint-Hilaire, est de 353 véhicules. Pourtant, de cette extrémité de la rue, on retrouve environ huit adresses civiques, ce qui équivaudrait en moyenne à 44 déplacements quotidiens par résidence.

L’étude confirme de plus les excès de vitesse. Toujours en direction de Mont-Saint-Hilaire, 13% des véhicules ont circulé à une vitesse supérieure à 55 km/h (limite 40 Km/h). Du lot, 122 véhicules roulaient à 64 km/h ou plus. En direction d’Otterburn Park, c’est près d’un véhicule sur quatre qui circulait en haut de 55km/h.

Des citoyens avaient dernièrement proposé au comité de la circulation et de la sécurité d’installer des dos-d’âne ou des panneaux d’arrêt.  Le comité avait rejeté l’idée du dos d’âne, car la rue ne rencontrait pas les critères établis, mais avait reconnu qu’une étude de circulation permettrait d’évaluer si les panneaux étaient permis. Les résultats de l’étude ont été présentés dernièrement aux résidents.

Trois mesures

La Ville effectuera du marquage au milieu de la chaussée. L’absence de ligne faisait notamment en sorte que plusieurs automobilistes circulaient en plein milieu de la rue alors que la circulation sur Maureen à Mont-Saint-Hilaire se fait dans les deux sens. «Nous allons mettre aussi un panneau en plein milieu de la rue indiquant la limite de vitesse ainsi qu’un panneau électronique indiquant la vitesse des automobilistes. La police sera aussi informée de la situation. Les résultats des mesures sont analysés à la fin de l’été», commente le maire Yves Corriveau.

Ce dernier refuse toutefois d’écarter la possibilité de fermer la rue Maureen aux frontières d’Otterburn Park. «Il faut améliorer la situation. Nous allons être bons joueurs, nous allons mettre en place des moyens. Mais il se pourrait que dans le cas où on aurait tout essayé et que ça ne fonctionne pas, qu’on prenne cette option (fermer la rue).»

Des chiffres discordants

La Ville d’Otterburn Park a aussi produit une étude de circulation du 29 avril au 3 mai. Selon ses données, seulement quatre véhicules n’ont pas respecté le sens unique. Une seconde analyse a toutefois été entamée la semaine dernière, mais les résultats n’étaient pas disponibles au moment de mettre sous presse.

«Nous allons attendre de voir les résultats de la nouvelle analyse. Nous voulons une solution qui convient à tous. Nous allons évidemment discuter avec la Ville de Mont-Saint-Hilaire», déclare la mairesse d’Otterburn Park, Danielle Lavoie.

image