14 février 2019
Regroupement des offices municipaux d’habitation
Mont-Saint-Hilaire fait marche arrière
Par: Denis Bélanger

Mont-Saint-Hilaire attend que deux édifices de la rue Pineault soient rénovés avant d’accepter un regroupement régional des offices municipaux d’habitation de la région. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Mont-Saint-Hilaire se retire pour l’instant du regroupement de six offices municipaux d’habitation (OMH) de la Vallée-du-Richelieu. Le manque de précision et d’information concernant l’avenir de deux immeubles à logements est à l’origine du retrait. Les élus ont adopté une résolution à cet effet lors de la séance du conseil municipal du 4 février.

La Ville et l’OMH de Mont-Saint-Hilaire souhaitent que les bâtiments situés au 375 et 385 de la rue Pineault soient éventuellement rénovés pour accueillir des familles. Leur construction remonte à une quarantaine d’années et une remise aux normes est nécessaire pour ces édifices qui étaient au départ dédiés aux personnes âgées. Un premier bâtiment, le 365, a été rénové, mais il n’a pas été facile de mener le dossier à terme. Le projet de rénovation avait été annoncé en 2013 et les travaux avaient notamment dû être arrêtés en 2015 en attente de fonds supplémentaires.

Le retrait du regroupement se veut une façon de conserver une autonomie et un droit de regard sur l’avenir des deux bâtiments.

« Ça a pris énormément de temps et le dossier a été plus complexe que prévu. Nous ne voulons pas répéter le même scénario pour les autres bâtiments. Les discussions avec la Société d’habitation du Québec (SHQ) [qui est propriétaire des bâtiments] n’ont pas encore commencé », explique la directrice générale de l’OMH de Mont-Saint-Hilaire, Élisabeth Roberge.

La conseillère et mairesse suppléante Christine Imbeau ne ferme toutefois pas complètement la porte au regroupement avec les autres OMH dans le futur. « Nous devons régler d’abord ce dossier. »

Une copie de la résolution de la municipalité a été envoyée à la SHQ, à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation Andrée Laforest et au député de Borduas Simon Jolin-Barrette.

L’OMH de Mont-Saint-Hilaire gère 285 habitations à loyers modiques et 16 logements d’Habitat Vermeil.

Les autres Villes continuent
Rappelons que le projet de fusion consistait à regrouper les OMH de Beloeil, Mont-Saint-Hilaire, McMasterville, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Jean-Baptiste pour créer l’Office d’habitation de la Vallée-du-Richelieu. Les municipalités et les OMH travaillent sur le regroupement depuis plusieurs mois déjà.

De son côté, la mairesse de Beloeil et préfète de la MRC de la Vallée-du-Richelieu, Diane Lavoie, rapporte avoir appris la nouvelle peu de temps avant que le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, ne parte en vacances. Elle n’a donc pas eu encore le temps de rencontrer son homologue à ce sujet. Mais peu importe le résultat des discussions, il n’est pas question de reculer dans le projet de regroupement.

« C’est un peu difficile pour moi de commenter ce dossier, je ne siège pas au comité de transition du regroupement, cette tâche est confiée à un autre élu, poursuit-elle. C’est certain qu’au retour de M. Corriveau, nous provoquerons des rencontres avec tous les maires des municipalités concernées. Nous allons essayer de voir quel est le problème et voir s’il n’y a pas un moyen de dénouer l’impasse. Mais c’est sûr que nous allons continuer le projet de regroupement au niveau des municipalités restantes. C’est une obligation de la SHQ.

image