11 novembre 2020
L’Œil sur le conseil
Mont-Saint-Hilaire en bref
Par: Denis Bélanger

Le bâtiment de l’ancien Telus. Photothèque | L’Œil Régional ©

Le conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire se réunissait en séance publique le 2 novembre. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Virage au DEL

La Municipalité a commencé la semaine dernière la conversion de 813 luminaires au DEL de l’éclairage de rue. Selon le maire Yves Corriveau, cette opération représente un investissement de 300 000 $. « Dans cinq ans, nous serons rentrés dans notre investissement », soutient-il.

Rappelons que l’éclairage au DEL est moins énergivore et que les ampoules ont une durée de vie cinq fois plus longue que les ampoules conventionnelles. Le remplacement des luminaires sera réalisé durant les prochaines semaines par la firme Énergère qui a été mandatée par la Fédération québécoise des municipalités.

Le maire s’excuse

Le maire Yves Corriveau a admis avoir commis un impair sur les médias sociaux à l’endroit d’une publication de La Maison amérindienne sur Joyce Echaquan. Il a vu une photo du musée avec une enseigne sur laquelle était écrit « parc de l’Érablière » et a décidé de réagir sur Facebook. « C’est venu me chercher, car ça doit s’appeler le parc de l’Érablière Cardinal et je sais qu’André Michel est contre. Je croyais que c’était une éventuelle exposition. »

Le président de La Maison amérindienne a interpellé le maire sur ses propos et ce dernier s’est aperçu qu’il avait mal saisi le but de la publication. Il a tenu à offrir ses excuses et ses sympathies à la famille de Joyce Echaquan ainsi qu’à La Maison amérindienne. L’élu a également effacé ses propos.

La cour déménage temporairement

Mont-Saint-Hilaire demande au ministère de la Justice de permettre à la cour municipale de siéger au pavillon Jordi-Bonet, en face de l’hôtel de ville, dès le 1er février 2021. Des travaux majeurs de réfection seront effectués au lieu actuel de la cour et s’échelonneront sur 20 mois.

Plus cher pour l’eau

Mont-Saint-Hilaire doit payer 4,4 % de plus en quote-part à la Régie intermunicipale de l’Eau de la Vallée-du-Richelieu, soit 1,3 M$. « Nous sommes devenus les champions de la consommation de l’eau pour la régie avec l’augmentation du débit et les pénalités encourues pour le dépassement des débits », a souligné le conseiller municipal Emile Grenon Gilbert.

Le budget 2021 de la Régie s’élèvera à 5,8 M$, soit 3,7 M$ en dépenses d’exploitation et 2,04 M$ en dépenses d’immobilisations.

Du multilogement possible à l’ancien Telus

Les élus ont adopté en première lecture une modification de règlement de zonage pour permettre l’usage de sept logements et plus sur le site de l’ancien Telus situé sur la 116. Le changement de règlement permettra aussi l’usage d’habitation collective. Le bâtiment Telus a été acheté cette année par Construction Bâtiments Québec.

image