25 mai 2020
L’Œil sur le conseil
Mont-Saint-Hilaire en bref
Par: Denis Bélanger

Le conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire se réunissait en séance ordinaire le 4 mai. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Pas d’élection avant l’été

Le poste de conseiller du district 5, libre depuis la fin février à la suite de la démission de Christine Imbeau, demeurera vacant pour plusieurs mois. Le ministère des Affaires municipales a statué qu’aucun scrutin public ne sera diffusé d’ici le 26 juin. L’élection partielle devait au départ avoir lieu le 14 juin, mais a été reportée en raison de la COVID-19. Rappelons qu’une Ville a l’option de ne pas tenir une élection partielle si la démission survient moins de douze mois avant la tenue des élections générales. Ces dernières sont prévues pour le 7 novembre 2021.

Compensation de taxes pour milieux naturels

Mont-Saint-Hilaire souhaite que les propriétaires de boisés ou de milieux naturels non exploités aient droit à une compensation de taxes foncières, ce dont bénéficient les milieux agricoles.

La Municipalité fait remarquer que les valeurs foncières ont augmenté considérablement ces dernières années et que le fardeau fiscal incite les propriétaires à vouloir rentabiliser ces milieux naturels. Cette compensation pourrait permettre d’augmenter le nombre de milieux naturels protégés. L’objectif issu du plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020 est que 17 % des zones terrestres et d’eaux intérieures fassent l’objet de mesures efficaces de conservation. Le Québec n’a pas atteint cette cible.

Plaidoyer pour cesser l’achat de fleurs

Émile Grenon Gilbert continue de militer auprès de la Ville pour que cette dernière arrête d’acheter des fleurs annuelles. « Avec la crise sanitaire, toutes les municipalités du Canada devront faire des coupures. Chaque année, avec des annuelles, il faut en racheter », a-t-il commenté.

M. Grenon Gilbert et l’élue Brigitte Minier ont voté contre l’adoption du contrat de trois ans d’entretien et de plantation des fleurs annuelles qui a été accordé à Jardins Groupe Design inc. F.A.S.R. Services Paysagers Dominique Filion, au montant annuel de 52 205,57 $. « Cela ne comprendrait même pas le coût de l’achat des fleurs. […] D’ailleurs, le service horticole de la Ville aurait pu les planter », pense M. Grenon Gilbert.

Jardins communautaires ouverts

Situés à côté de l’hôtel de ville, les jardins communautaires de Mont-Saint-Hilaire seront accessibles cet été. Le jardin est toutefois complet et il n’y aura donc pas de nouveaux membres pour 2020.

image