13 mars 2020
L’Œil sur le conseil
Mont-Saint-Hilaire en bref
Par: Denis Bélanger

Le marché public de Mont-Saint-Hilaire se tiendra du 17 juin au 23 septembre 2020.  Photothèque | L’Œil Régional ©

Le conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire se réunissait en séance ordinaire le 2 mars. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Toujours favorable à un centre sportif
La Ville de Mont-Saint-Hilaire donnera un contrat de gré à gré à une firme spécialisée pour qu’elle procède à l’évaluation de sites potentiels pour un centre sportif régional. Rappelons que le mois dernier, la Municipalité avait retiré son appui au projet du complexe sportif du Collège Saint-Hilaire, car on estimait qu’il n’était pas bien situé.  Les discussions demeurent également ouvertes avec les autres municipalités qui avaient donné leur appui au plan proposé par le Collège Saint-Hilaire.

Nouvelles règles pour la période de questions
Le maire Yves Corriveau tient dorénavant à mieux discipliner les périodes de questions lors des séances du conseil municipal afin d’éviter d’étirer les assemblées publiques. Les citoyens sont limités à un préambule de deux minutes et à poser seulement deux questions à la fois. S’ils veulent en poser d’autres, ils doivent attendre leur prochain tour. Ces directives font suite à la séance ordinaire du conseil du mois de février qui s’est terminée vers minuit. Ainsi, les séances du conseil se termineront au plus tard vers 22 h 30, et poursuivront le lendemain s’il y avait encore des citoyens désireux de poser des questions. Lors de la séance, M. Corriveau a même refusé à un citoyen de poser une question, estimant qu’il était impoli.

Le centre aquatique avance
La Municipalité financera immédiatement à ses frais la réalisation des plans et devis pour le projet de rénovation du centre aquatique afin d’accélérer le processus. Les coûts de ces travaux sont estimés à 500 000 $. « Oui, une partie des travaux auraient pu être subventionnés. Mais il aurait fallu attendre à l’automne, moment où l’on doit recevoir une réponse de notre demande de subvention. Ça nous aurait retardés de 8 ou 9 mois. Mais une fois que nous aurons la réponse, nous pourrons aller rapidement en appel d’offres, car les plans et devis seront prêts », déclare le maire Yves Corriveau.

CAZA-16
Le conseil municipal a renouvelé pour un an, soit jusqu’au 2 mars 2021, le mandat de ses sept citoyens membres du Comité sur l’avenir de la zone A-16 (CAZA-16), soit Jocelyne Laing, Rachel Prévost, Jean-Philippe Bellerose, Olivier Goyette, Jean-Yves Héroux, Jacques Morneau et Claude Roy. Rappelons que les conseillers municipaux Émile Grenon Gilbert, Sylvain Houle et Louis Toner siègent également au comité. La Ville devra d’ailleurs aller en appel d’offres pour les services d’animation et de coordination, le mandat du facilitateur Hugo Mimée étant terminé. La Municipalité a profité de la séance pour adopter également la grille des critères d’évaluation pour les offres de ce type de services.

Dédommagement de près de 2000 $
La Ville a finalement versé 1918,05 $ à l’organisme les Amis de la Vallée-du-Richelieu à titre de dédommagement à la suite de la fermeture du complexe aquatique. Ayant pour vocation de faire bouger les aînés, l’organisme offrait lui-même à la piscine des cours d’aquaforme.

Gestion du marché public
Le Marché public des Laurentides (Marché d’ici) assumera la gestion du marché public de Mont-Saint-Hilaire pour 34 492,50 $. Le marché s’échelonnera sur 15 semaines, du 17 juin au 23 septembre, et se tiendra à nouveau dans le stationnement de l’hôtel de ville. Il y aura également un marché de Noël sur deux jours.

image