13 décembre 2019
L’Œil sur le conseil
Mont-Saint-Hilaire en bref
Par: Denis Bélanger

Bâtiment commercial de la gare.

Le conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire se réunissait en séance ordinaire le 2 décembre. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Pas d’appui à la Commission scolaire
La Ville de Mont-Saint-Hilaire a été invitée à appuyer les commissions scolaires du Québec et ainsi demander au gouvernement du Québec de renoncer à son projet d’abolir les commissions scolaires. Une résolution à cet effet figurait à l’ordre du jour, mais le vote a été demandé. Seuls deux conseillers, Brigitte Minier et Louis Toner, ont voté en faveur. En plus des quatre autres conseillers, le maire Yves Corriveau a aussi voté contre. « Nous accusons souvent le gouvernement de venir s’occuper de nos compétences à nous au niveau municipal. Mais l’inverse est aussi vrai. C’est une compétence gouvernementale et non municipale, nous n’avons pas à nous prononcer sur cette question. »

Trois terrains retirés de la zone agricole
Les élus ont entamé les démarches pour demander aux autorités compétentes d’exclure de la zone agricole des lots sur lesquels on retrouve déjà des bâtiments. Il s’agit en fait du terrain d’Art Station, le Collège Saint-Hilaire ainsi que l’école de la Pommeraie et le Centre de la petite enfance Roule ta pomme. Le conseiller Émile Grenon Gilbert avait toutefois des questionnements entre autres sur les usages permis sur le site d’Art Station et a demandé le report de l’adoption de la résolution à cet effet, mais la majorité a refusé cette proposition. Le vote du maire a été nécessaire pour trancher.

Travaux qui perdurent
Le Groupe Lobato pourrait écoper d’une amende s’il ne finit pas d’ici les vacances estivales les travaux du bâtiment commercial de la gare. « Nous sommes arrivés à la fin des délais prescrits. Le promoteur va recevoir une lettre d’avis et disposera de six mois pour terminer les travaux. À partir de là, il sera passible d’une amende », a dit le maire Yves Corriveau.

Récupération du verre
Selon le maire Yves Corriveau, la Municipalité devrait avoir en janvier deux contenants à la disposition des citoyens pour la récupération du verre.

Agents de sécurité
La Ville a octroyé le contrat d’agent de sécurité pour les séances de cour municipale à la firme Neptune Security Services pour un montant d’un peu plus de 5000 $. Le contrat sera en vigueur du 1er janvier au 31 décembre 2020 avec une option de renouvellement d’un an.

image