13 février 2020
Mont-Saint-Hilaire dit non au projet du Collège Saint-Hilaire
Par: Denis Bélanger

Jean-François Guay.

La Ville de Mont-Saint-Hilaire retire son appui au projet de complexe sportif régional à côté du Collège Saint-Hilaire. Les élus reconnaissent le besoin d’une nouvelle infrastructure sportive, mais voudraient l’installer sur un autre site jugé plus approprié et conforme aux différents règlements.

L’absence d’une voie d’accès direct vers ce nouveau site inquiétait bien des gens, dont les voisins du Collège qui ont demandé à la direction de l’école d’envisager cette option. Les conseillers ont toutefois écarté rapidement cette possibilité.

La Municipalité se devait de statuer rapidement sur le projet alors que les demandes d’aide de subvention pour ce type d’installation doivent être déposées avant la fin du mois de février. Mont-Saint-Hilaire étudiera d’autres sites potentiels et discutera avec les autres municipalités qui avaient confirmé leur appui à l’idée du collège. Une résolution à cet effet devrait être adoptée dès le mois de mars.

« J’avoue qu’on a commis une erreur. Nous avons maintenu les discussions au niveau politique. Nous n’avions jamais eu l’idée d’aller chercher le côté réglementation. Si on l’avait fait le jour 1, les commentaires que nous avons aujourd’hui auraient été différents », a jouté M. Corriveau.

Plan B

Le directeur général du Collège Saint-Hilaire, Jean-François Guay, estime que le dossier de la rénovation de la piscine, apparue par surprise, a pesé lourd dans la balance alors que la Ville a dû déposer une demande de subvention pour la rénovation de l’infrastructure. « Si la Ville demandait 6 M$ pour la piscine et 13 M$ pour un centre sportif, cela aurait été l’équivalent d’une demande de plus de 6 % de l’ensemble de l’argent disponible pour toute la province. Cela aurait été irresponsable et aurait probablement mis en péril un ou même les deux projets. La remise en marche le plus rapidement possible de la piscine est une priorité pour notre communauté. »

Le gestionnaire insiste sur le fait que le Collège a besoin d’un terrain synthétique de soccer, qui aurait été inclus dans le projet de complexe régional. Son institution pourrait contribuer au projet de la Ville qui émergera des analyses si l’échéancier est raisonnable et à une distance intéressante du Collège. « Si, par contre, le projet traîne ou n’avance pas, le Collège ira de l’avant avec son propre projet, car il est impératif que nos élèves aient accès à pareille infrastructure », renchérit M. Guay.

Ce dernier rapporte qu’il avait au départ entamé les démarches pour les propres besoins du collège. « Le Collège a un programme de soccer-futsal en pleine expansion basé sur le modèle étude-sport qui nous oblige à transporter les jeunes vers Saint-Hyacinthe ou Varennes. Il est de plus en plus difficile d’y trouver des plateaux. Alors, j’ai démarré les démarches et analyses pour la construction d’un terrain synthétique intérieur qui répond à nos besoins. Après avoir vérifié auprès des services de l’urbanisme de la Ville qui m’ont confirmé que je pouvais faire, sur le terrain visé, un terrain synthétique intérieur, un élu de Mont-Saint-Hilaire m’a proposé d’en faire profiter la région. Il m’a proposé en novembre 2018 la création d’un centre sportif régional. J’ai donc pris mon bâton de pèlerin et fait les démarches nécessaires. »

image