22 décembre 2017
Bilan de la criminalité 2016
Moins de méfaits, plus de crimes sexuels
Par: Karine Guillet

photo: Archives

Il y eu moins de méfaits et d’introductions par effraction dans la région en 2016, selon le plus récent bilan de la criminalité de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent. Les crimes de nature sexuelle et les voies de faits étaient toutefois en augmentation.

La police a noté une hausse de 15 % des crimes contre la personne en 2016. Cette hausse est notamment attribuable à un plus grand nombre de cas d’infractions d’ordre sexuel (hausse de 18 %), des voies de fait (hausse de 10 %) et de menaces (hausse de 21 %).

Comme 2015, 2016 a également marquée par un meurtre. En juin 2016, Francine Bissonnette avait été retrouvée sans vie dans son domicile. Son conjoint a été accusé de son meurtre non prémédité. La Régie a également enregistré un cas de négligences criminelles causant la mort.

Crimes contre la propriété

Globalement, les crimes contre la propriété ont diminué de 4 % de 2015 à 2016, une tendance depuis les cinq dernières années.

En 2016, la RIPRSL a noté des diminutions au chapitre des introductions par effraction dans les commerces (une baisse 28 %) et des méfaits (une baisse de 11 %).

Accidents

Au chapitre des accidents de la route, le bilan 2016 est plus encourageant, alors que la Régie a enregistré moins d’accidents sur territoire.

Des 1898 accidents répertoriés, les trois quarts n’impliquaient que des dommages matériels. Somme toute, les accidents de la route ont fait 679 victimes, 192 de moins que l’an dernier. Quatre personnes ont toutefois perdu la vie sur les routes.

Finances

Les dépenses de fonctionnement de la Régie se chiffraient à 38,4 M$ en 2016. C’est 2 M$ de plus que l’année précédente, l’équivalent d’une augmentation de 6 %. De ce budget, 32,7 M$ étaient consacrés à la rémunération du personnel et aux cotisations de l’employeur.

Parmi les dépenses de fonctionnement, celles consacrées à la gestion du personnel ont cru de 64 % entre 2015 et 2016 pour atteindre 914 514 $. Les dépenses liées au conseil d’administration ont toutefois légèrement diminué.

La majeure partie des revenus de la Régie provient des quotes-parts des municipalités desservies. Les policiers ont tiré 5 091 376 $ des amendes, soit 311 338 $ de plus qu’en 2015. Ce revenu demeure moindre qu’en 2013, où la Régie tirait alors 5,2 M$ en amendes.

image