25 mars 2021
Mini Cooper SE 2021 : la petite électrique
Par: Marc Bouchard

J’ai toujours aimé les Mini. Que ce soit pour leur style assez unique, leur conduite dynamique ou pour l’aura de nostalgie qui les entoure, j’aime ces petites voitures, bien que le terme « petite voiture » soit de moins en moins d’actualité puisque Mini a grandi énormément au fil des générations.

Publicité
Activer le son

Cette fois, à l’instar des autres constructeurs, Mini se tourne vers l’électrique. On affiche donc une Mini 100 % électrique aux capacités d’autonomie certes limitées, mais dont la conduite et la tenue de route n’ont rien à envier aux versions plus traditionnelles.

L’autonomie, le talon d’Achille

On a beau dire que les automobilistes en général voyagent moins de 60 kilomètres quotidiennement en moyenne, et même moins en période de pandémie, l’autonomie annoncée de la Mini SE est un peu problématique.

Concrètement, elle est équipée d’une batterie de 32,6 kWh, ce qui la place bien en deçà des rivales de même acabit que sont, par exemple, la Nissan Leaf ou la Chevrolet Bolt. Ainsi outillée, la Mini Cooper SE se targue d’une autonomie totale de 177 kilomètres. En comparaison, les rivales les moins autonomes proposent 250 kilomètres au bas mot.

Moi qui suis pourtant critique de ce genre de prouesses électriques, je me dois cependant d’amener ici un bémol. Car oui, l’autonomie est faible. J’en ai pour preuve qu’au moment où j’ai pris la Mini en main, elle affichait une capacité de 129 kilomètres, et ce, bien que la batterie était pleine à 100 %.

La raison de cette différence : la voiture affiche la somme qu’elle estime raisonnable en fonction du mode de conduite du conducteur. Mon prédécesseur avait sans doute des prétentions de pilote de course, qui a fait diminuer le total.

Quand je me suis assis à bord, alors que j’étais sur la Rive-Nord de Montréal, j’ai eu un petit frisson. Je m’imaginais forcé de stopper quelque part en route pour lui remettre un peu de courant, histoire d’atteindre ma destination sans risque. Ce qui n’a finalement jamais été une nécessité.

En fait, la récupération d’énergie de la petite voiture est efficace, plus qu’on ne pourrait s’y attendre. En résumé, j’ai parcouru 90 kilomètres environ, mais à mon arrivée à la maison, le cadran indiquait tout de même une autonomie de plus de 75 kilomètres. Comme si, dans les faits, je n’avais fait que la moitié de la distance réelle. Stressant au départ, ce système finit par nous rassurer.

Précisons quand même que la recharge sur une borne de niveau 2 est de 3,5 heures, et que sur une borne rapide, elle récupère 80 % de ses capacités en 30 minutes environ.

La conduite

C’est une Mini Cooper 3 portes, une vraie. Peu importe sa motorisation, elle conserve la conduite dynamique et amusante des versions originales. Les roues, placées loin aux quatre coins, rendent la randonnée stable et bien assise sur la route.

La motorisation électrique donne un petit OUMF au démarrage, mais fournit surtout un grand silence de roulement. On apprécie donc davantage la qualité du système sonore et l’insonorisation relative de l’habitacle.

Évidemment, tout le reste demeure Mini. Le design intérieur, les leviers divers pour activer les fonctions ou même démarrer le moteur, l’espace limité, tout y est. On apprécie ou pas ce genre de véhicule, mais chose certaine, la Mini Cooper SE n’a pas trahi sa personnalité pour une motorisation plus verte.

Deux points intéressants : on peut moduler l’usage de la pédale d’accélérateur pour une conduite à un pied. Elle est moins agressive de ce point de vue que ses compétitrices, mais elle demeure quand même facile à maîtriser. Pas besoin, donc, d’un usage abusif de la pédale de frein. Lever le pied de l’accélérateur suffit à un ralentissement important.

Deuxième point : le prix. Ici, on est plus sérieux. Ma voiture d’essai, la SE 3 portes Premier +, coûte quelque 50 000 $, incluant transport et préparation. En y ajoutant les taxes d’office et en retirant l’aide financière gouvernementale, elle affiche quand même une facture de 44 000 $ environ. Oui, elle est plus luxueuse, bien assemblée et stylée, mais elle demeure un peu dispendieuse dans la vraie vie.

image