10 décembre 2020
Terrain du boulevard Constable
McMasterville attend les propositions des promoteurs
Par: Denis Bélanger

McMasterville est propriétaire de ce terrain depuis 2004. Photothèque | L’Œil Régional ©

Ce n’est qu’en janvier prochain que la Municipalité de McMasterville connaîtra les propositions soumises pour le développement résidentiel de son terrain qu’elle possède sur le boulevard Constable.

Publicité
Activer le son

McMasterville a lancé l’appel de propositions pour la vente d’un lot d’un peu plus de 4000 mètres carrés le 5 octobre. Au départ, la date limite pour soumettre une offre était le 30 novembre, mais la Municipalité a reporté l’échéance au 12janvier. « Nous avons donné plus de temps pour pouvoir avoir le meilleur projet possible », commente le maire de McMasterville, Martin Dulac.

Jusqu’à maintenant, selon le système électronique d’appel d’offres du gouvernement, trois entreprises ont commandé les documents reliés à l’avis : Construction Éric Robert de Belœil, Investissement Groleau de Saint-Lambert et Construction Pierre Jarry de McMasterville. C’est ce dernier qui a notamment démoli l’ancien presbytère pour y reconstruire un bâtiment résidentiel. Évidemment, cette démonstration d’intérêt ne signifie pas que ces entreprises vont automatiquement déposer une proposition formelle.

Des paramètres déjà établis

La Municipalité vise à vendre depuis longtemps ce lot, dont les produits de la vente permettront de financer les travaux de revitalisation du parc du Ruisseau-Bernard. La Ville devait d’abord procéder à un changement de zonage et passer ainsi au travers d’un processus d’approbation référendaire. La tenue de registre n’a pas eu lieu, car 94 citoyens ont signifié formellement en février qu’ils renonçaient à ce mécanisme.

Le maire a déjà énuméré quelques détails du projet. La hauteur maximale permise du projet sera de 12,5 mètres. Il n’y aura qu’un seul accès possible par le boulevard Constable et les marges arrière seront importantes, soit environ 18mètres. La Ville obligera aussi l’aménagement d’unstationnement souterrain, lequel permettra entre autres de réduire les îlots de chaleur. Si le promoteur procède à du lotissement, un 10 % de la superficie devra servir pour un parc.

Puisque l’ensemble de McMasterville est considéré comme une zone TOD [Transit Oriented Development], la Ville doit respecter un seuil de densité de développement de 41 unités de logement à l’hectare. Le terrain en question a toutefois une superficie équivalant à 0,3 hectare, ce qui donnerait 8 à 12 unités de logement pour des maisons de ville.

image