1 mars 2017
Maxime Desjourdy prêt à soulever les plus lourdes charges
Par: Denis Bélanger
Maxime Desjourdy s’entraîne au Club La Machine Rouge.

Maxime Desjourdy s’entraîne au Club La Machine Rouge.

Benoît, Maxime et Anthony Desjourdy en compagnie de Michel Piétracupa.

Benoît, Maxime et Anthony Desjourdy en compagnie de Michel Piétracupa.

Maxime Desjourdy lors des Jeux du Québec de Drummondville.

Maxime Desjourdy lors des Jeux du Québec de Drummondville.

Maxime Desjourdy (gauche) est monté sur le podium aux Jeux en 2015.

Maxime Desjourdy (gauche) est monté sur le podium aux Jeux en 2015.

En haltérophilie, c’est le désir de se surpasser plutôt que les gros muscles qui permettent à un athlète de soulever les charges. Une qualité que semble démontrer l’Hilairemontais Maxime Desjourdy.

Consultez notre section spéciale des Jeux du Québec pour suivre toutes les histoires.

 

 «En haltérophilie, on dit souvent qu’il y a des athlètes d’entraînement et des athlètes de plateau, a dit quelques jours avant les Jeux du Québec l’entraîneur régulier de Desjourdy, Michel Piétracupa. Maxime appartient à la deuxième catégorie. En compétition, il veut bien réussir.»

L’objectif de Maxime Desjourdy est de monter sur la deuxième marche du podium chez les   56 kg. Aux Jeux du Québec de Drummondville en 2015, le jeune homme avait remporté trois médailles d’argent. À ce niveau, on donne des médailles pour l’arraché et l’épauléjeté et le combiné des deux. Aux compétitions internationales comme les Olympiques, une seule médaille est attribuée au lieu de trois. «J’aimerais bien avoir la première, mais c’est probablement un autre membre de mon club, Shad Darsigny, qui va avoir l’or. À Drummondville, j’avais été battu par son frère Matt. Oui, il y a une certaine compétition interne, mais c’est amicale», a confié l’athlète qui a commencé à pratiquer le sport vers l’âge de 10 ans.

Maxime Desjourdy entre en scène dès aujourd’hui en cette première journée des épreuves d’haltérophilie. «C’est le fun. T’arrives le mardi et tu soulèves le lendemain. Tu peux ainsi manger ce que tu veux par après.»

Le jeune homme a été attiré naturellement vers ce sport, alors que son père, Benoît Desjourdy, est un haltérophile ayant plusieurs compétitions d’envergure derrière la cravate. De plus, Michel Piétracupa est le parrain de Maxime, étant marié avec la sœur de son paternel. Ajoutons que Piétracupa a aussi pris sous son aile le cadet de la famille, Anthony Desjourdy.

Tradition gagnante

Toute la famille Desjourdy et Piétracupa s’entraînent au Club La Machine Rouge de Saint-Hyacinthe, dont la réputation n’est plus à faire. Fondé dans les années 1970, le Club compte d’autres anciens Olympiens comme Annie Moniqui (2012) et Yvan Darsigny (1984 et 1992), père de trois jeunes haltérophiles, dont Shad, et entraîneur-chef de l’équipe de Richelieu-Yamaska.

La région a été ces dernières années une puissance aux Jeux du Québec, ayant remporté la bannière de champion de la discipline en 2013 et en 2015. À Drummondville, c’est d’ailleurs un membre de l’équipe d’haltérophilie, Tali Darsigny (la fille d’Yvan), qui a porté le drapeau de sa délégation à la cérémonie de fermeture.

Richelieu-Yamaska espère poursuivre la tradition à Alma et terminer au premier rang de la discipline. Les épreuves d’haltérophilie se tiennent jusqu’au 4 mars à la salle Michel Côté.

 

Un ancien olympien

Michel Piétracupa a tout un palmarès. Il a entre autres participé aux Jeux du Québec de 1974 (Saint-Georges-de-Beauce), 1975 (Rimouski) et 1976 (Jonquière). Bien qu’il ait eu l’âge pour y participer l’année suivante, on lui a dit qu’il était trop fort et ne pouvait plus s’inscrire.

Il a aussi pris part à des championnats mondiaux, aux Jeux du Commonwealth et  aux Panaméricains, pour n’en nommer que quelques un. L’haltérophile d’expérience s’est aussi qualifié deux fois au grand rendez-vous des Jeux olympiques en 1980 et 1984. Il a dû renoncer aux Jeux de Moscou en 1980 en raison du boycott des pays de l’Ouest. Il a pu enfin vivre le rêve olympique quatre années plus tard où il a terminé 7e.

image