16 mai 2015
Marilyn Veillette présente…Marilyn Montplaisir
Par: L'Oeil Régional
L'auteure Marilyn Veillette

L'auteure Marilyn Veillette

Le premier tome de la série Marilyn, Marilyn- Séduction, folie et talons hauts

Le premier tome de la série Marilyn, Marilyn- Séduction, folie et talons hauts

LIVRE. Marilyn Veillette avait 16 ans quand elle décide de prendre la plume pour canaliser ses émotions à la suite du décès de sa mère. Cet élan la mènera, 17 ans plus tard, à la création de son alter ego, Marilyn Montplaisir. Pendant son deuil, elle pond un premier roman, qu’elle intitule Une mère de souvenirs. Cet écrit dort toujours dans ses tiroirs, tout comme pour trois autres de ses histoires.

Mais le désir de publier un premier livre est resté bien vivant dans l’esprit de Marilyn Veillette. Le talent littéraire de la jeune femme de Belœil a finalement trouvé le chemin des librairies, en  mars dernier, avec le lancement du premier tome de la série Marilyn.

Son livre Marilyn- Séduction, folie et talons hauts n’a rien à voir avec les premiers écrits de l’auteure de 33 ans. Elle propose un bouquin léger dans le style «chick lit».

Le lecteur suit le quotidien et les réflexions de Marilyn Montplaisir, une jeune professionnelle dynamique célibataire, qui ne croit plus au prince charmant. Malgré une série de dates désolantes, l’héroïne du roman carbure à l’humour et mène une vie pleinement occupée entre le travail et les soupers de filles.

Le personnage Marilyn Montplaisir nous entraîne aussi dans son subconscient avec lequel elle converse. «Elle se parle à elle-même. Donc, il y a beaucoup d’autodérision. Elle rit d’elle-même.»

Pas seulement rose bonbon  

Le récit est loin d’être un concentré rose bonbon, assure l’écrivaine. «Il y a beaucoup d’humour, il y a du rose bonbon oui, mais il y aussi du drame. Je pense que ça touche un peu à toutes les émotions. Les lectrices me disent jusqu’à maintenant qu’elles rient autant qu’elles pleurent.»

Tout comme le personnage principal de son roman, Marilyn Veillette travaille dans le milieu des médias, elle a deux chats du nom de Monsieur et Maman, et a un côté un peu «fofolle». Mais les ressemblances s’arrêtent à peu près là.

«Il y a un petit peu d’essence de moi, mais disons que c’est amplifié, mêlé avec des gens de mon entourage et de femmes que je connais», explique la rédactrice en chef artistique du magazine La Semaine.

Trois tomes

Marilyn Veillette planche déjà sur le deuxième de tome de la série Marilyn et prévoit en publier par la suite un troisième. «Dans le deuxième, ça va rester la même fille un petit peu fofolle, mais je vais essayer d’amener le lecteur ailleurs, pas juste dans les rendez-vous galants ou autres», explique-t-elle.

L’auteur a d’autres projets que la série Marilyn. Elle souhaite sortir de ses tiroirs ses premiers écrits jamais publiés et les revisiter afin qu’ils trouvent un public.

Marilyn- Séduction, folie et talons hauts est en vente au Buropro Citation.

 

image