5 mai 2021
Marc-André Guertin tentera sa chance à la mairie de Mont-Saint-Hilaire
Par: Denis Bélanger
Marc-André Guertin. Photo gracieuseté

Marc-André Guertin. Photo gracieuseté

Les élections municipales à Mont-Saint-Hilaire se décideront entre au moins trois partis. Transition Mont-Saint-Hilaire s’ajoutera au portrait avec à sa tête Marc-André Guertin, qui se présentera à la mairie en novembre prochain.

Publicité
Activer le son

L’Œil Régional rapportait d’ailleurs il y a quelques semaines qu’un groupe de citoyens qui valorisait la transition écologique avait entamé la réflexion pour fonder une nouvelle formation politique. Le nom du parti n’a pas été enregistré auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), mais cette étape n’est pas obligatoire. La demande d’autorisation devrait être déposée prochainement.

Détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en sciences de l’environnement de l’Université McGill et de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Marc-André Guertin enseigne à l’Université de Sher- brooke, à Longueuil, depuis 2010. Il a aussi collaboré avec plusieurs villes du Québec comme consultant en aménagement du territoire et en environnement et a travaillé pour le Centre de la nature, au mont Saint- Hilaire, de 2000 à 2009.

L’aspirant maire a également contribué aux travaux du comité de concertation du Plan métropolitain d’aménagement et de développement de Mont-Saint-Hilaire ainsi qu’à l’élaboration du Plan d’urbanisme durable (PUD) de la Municipalité. Dans une entrevue accordée à L’Œil Régional à l’automne, il avait d’ailleurs critiqué le projet du promoteur Odacité sur la rue Saint-Georges et le plan particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur. Ces derniers s’inscrivaient en pleine rupture avec le processus d’élaboration du PUD, selon M. Guertin.

Marc-André Guertin assure avoir une équipe de candidats derrière lui, laquelle sera présentée ultérieurement.

La vie municipale dans son ensemble
Malgré une étiquette « verte », Marc-André Guertin décrit Transition Mont-Saint-Hilaire comme étant d’abord un parti hilairemontais.

« Nous voulons aller ailleurs, soit de faire de la politique municipale autrement et de penser à la gestion de la Ville dans son ensemble et non plus en silo. Pour nous, cela signifie d’inscrire la protection du territoire et de l’environnement au cœur des priorités. C’est miser sur la vie communautaire et sociale comme moteur de changement et d’amélioration de la qualité de vie. Cela veut aussi dire d’assurer une gouvernance municipale efficace et transparente. »

Le futur candidat ajoute que la pandémie a fait la démonstration que les changements vers une transition écologique doivent être préparés et planifiés. « Il faut penser immédiatement à la transition, sinon elle sera douloureuse dans 15 ans, comme la pandémie a été douloureuse. On disait aux gens qu’on devait se préparer à une crise sanitaire. Finalement, on n’était pas bien préparés. Quand tout le monde l’a eu dans la figure, les gens se sont mis à râler en raison de tous les changements imposés en si peu de temps. Je pense que les gens ici sont prêts pour [la transition]. »

De la place à la diversité des idées
L’une des personnes impliquées dans la réflexion de la mise sur pied de Transition Mont-Saint-Hilaire est le conseiller municipal Emile Grenon Gilbert, connu pour ses préoccupations environnementales. L’implication de l’élu en vue des prochaines élections n’est pas encore précisée. Rappelons toutefois que, contrairement à Marc-André Guertin, M. Grenon Gilbert avait toujours été favorable au projet de déménagement du IGA sur la rue Saint-Georges.

« La diversité d’opinion nous force à être plus pertinents. Le projet de la rue Saint- Georges avait ses mérites avec une densification et une diversification de l’offre du logement [en locatif]. Le temps nous a donné raison et il n’y avait pas que du bon, surtout sur la fonction commerciale, lance M. Guertin. Même si Emile et moi sommes en désaccord sur un point, nous sommes capables de travailler ensemble sur une multitude de projets. Ça envoie aussi un message que je peux travailler avec des gens d’idées différentes. »

image