21 février 2017
Manifestation pour freiner le développement résidentiel
Par: Denis Bélanger
Suzanne Simard et Jacques Charbonneau espèrent que plusieurs citoyens participeront à la manifestation.

Suzanne Simard et Jacques Charbonneau espèrent que plusieurs citoyens participeront à la manifestation.

Le comité de citoyens de la zone-A16 s’oppose à un développement résidentiel à haute densité sur le chemin Ozias-Leduc. Il organisera d’ailleurs une manifestation samedi après-midi à l’hôtel de ville de Mont-Saint-Hilaire.

Le comité informel s’est formé l’an dernier dans la foulée des consultations publiques tenues sur le plan d’urbanisme durable (PUD) et l’avenir des terrains vacants de la zone A-16, située dans le secteur du chemin de la Montagne. Deux membres du groupe, Jean-Yves Héroux et Rachel Prévost, font d’ailleurs partie du comité créé par la Ville pour déterminer les meilleures avenues possible pour la zone A-16.

Si cette zone est présentement exemptée d’une obligation de densité, ce n’est pas le cas pour les autres secteurs de la ville. Le regroupement de citoyens craint que le nouveau règlement de zonage, adopté dans le cadre du PUD, entraîne la construction de plusieurs logements au coin Cardinal et Ozias- Leduc (minimum 51 logements) ainsi que sur Ozias-Leduc, face à la Montée des Trente (minimum 36 logements).

Les membres ont d’ailleurs rencontré plusieurs citoyens le week-end dernier pour leur remettre un dépliant et faire signer une pétition qui sera déposée à la mairie vendredi.

Les Hilairemontais Suzanne Simard et Jacques Charbonneau avancent que la densité suggérée sur Ozias-Leduc défigurerait le patrimoine visuel qui représente «la carte postale emblématique de la Ville». «Lorsque je suis arrivé il y a 30 ans, nous étions près de 8000 habitants à Mont-Saint-Hilaire. Nous sommes rendus plus de 17 000 et on veut se rendre à 35 000. Comment allons-nous faire sortir les gens d’en haut?» s’interroge M. Charbonneau.  

Ce dernier n’est pas étranger au milieu de la politique. Il a déjà été organisateur de campagne pour l’ancien maire Michel Gilbert. Il a de plus été candidat libéral dans la circonscription provinciale de Borduas en 2007 et 2008. Il assure n’avoir aucune visée électoraliste avec son implication dans le regroupement de citoyens.

 Adoption en mars

Les élus de Mont-Saint-Hilaire adopteront le règlement de zonage à la séance du conseil municipal du 6 mars. Par la suite, la municipalité devra entre autres obtenir l’approbation de la MRC de la Vallée-du-Richelieu ainsi que de la Commission municipale du Québec. Il y aura ensuite la tenue d’un registre où 500 signatures seront requises pour forcer la tenue d’un référendum.

De son côté, le maire Yves Corriveau a bien voulu commenter la démarche. «Je vais être présent samedi à l’hôtel de ville pour rétablir les faits. Certains chiffres soumis par le groupe ne sont pas exacts. Les densités (sur Ozias-Leduc) changeront également.»

image