11 avril 2017
Maison de naissance: Toujours pas d’étude de faisabilité
Par: Karine Guillet
la maison de naissance de Richelieu.

la maison de naissance de Richelieu.

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) demande du financement à Québec pour étudier la possibilité d’implanter une maison de naissance sur son territoire.

Le CISSSME veut embaucher une sage-femme pour piloter une étude de faisabilité reliée à ce projet.

Si Québec approuve la demande, l’étude pourrait se réaliser dans un délai de six mois. «Nous serons par la suite en mesure de faire connaître à la population les résultats de cette étude», a confirmé la porte-parole du réseau de santé, Catherine Latendresse.

Une seule maison de naissance

La Montérégie compte présentement une seule maison de naissance, à Richelieu. Le CISSSME a des ententes avec cette maison de naissance.

Un plan de l’ancienne Agence de santé de la Montérégie prévoyait d’ailleurs le déploiement de quatre autres maisons de naissance en Montérégie, dont à Longueuil et à Saint-Hyacinthe. Le CISSSME avait toutefois déclaré l’an dernier qu’il souhaitait revoir ces prévisions dans le cadre d’une étude de faisabilité, en raison de la réforme du réseau de santé en 2015.

Des démarches avaient été faites pour intégrer les sages-femmes à l’intérieur de l’hôpital Pierre-Boucher, à Longueuil, mais les sages-femmes souhaitent pratiquer dans une maison de naissance.

Depuis décembre dernier, la Maison de naissance de l’Estrie a également ouvert un point de service à Granby.

Le Mouvement Maisons de Naissance de la Montérégie réclame d’ailleurs depuis de nombreuses années l’ouverture d’une nouvelle maison sur le territoire, puisque le besoin est toujours présent selon eux. 

image