11 août 2015
Lutte contre le pétrole et protection des revenus des agriculteurs
Par: L'Oeil Régional
Yves Lessard en compagnie de Gilles Duceppe.

Yves Lessard en compagnie de Gilles Duceppe.

Le compte à rebours est commencé avant les élections fédérales. TC Media profite de l’occasion pour vous présenter les candidats qui se lancent dans la course pour la circonscription de Beloeil-Chambly. Voici l’entrevue avec le bloquiste Yves Lessard.

Celui qui a été député de Chambly-Borduas de juin 2004 à mai 2011 souhaite profiter de son retour en politique pour continuer de se battre pour la reconnaissance des intérêts du Québec.

«Nous sommes en recul. Je trouve dommage qu’il y ait eu une perte de terrain depuis 2011», affirme-t-il.

Les oléoducs des pétrolières sur le territoire du Québec et plus spécifiquement celui d’inversion des flux dans le pipeline Portland-Montréal comptent parmi les projets que M. Lessard souhaite faire avorter.

Rappelons que le Bloc québécois avait réussi à faire arrêter le projet alors qu’Yves Lessard était député. Celui-ci risque maintenant d’être relancé.

«Ce pipeline, qui passe dans la circonscription de Beloeil-Chambly, notamment sous la rivière Richelieu, est vieux de plus de 60 ans et comporte des risques trop grands pour la sécurité et l’environnement pour qu’on laisse Ottawa l’approuver sans notre consentement», soutient-il.

À titre d’exemple sur les risques encourus, le candidat bloquiste rappelle l’accident survenu en 1999 à Saint-Césaire alors que 45 000 litres se sont déversés d’un oléoduc de Montréal Pipe-Lines.

«Nous devons dire non et faire la bataille parce qu’après nous allons être pris avec ça», soutient-il. «On nous dit qui va occuper le territoire et comment. Par exemple, nous voulons faire sortir le pétrole par le Québec pour l’acheminer en Asie. Nous allons être dociles et accepter ça?», se questionne-t-il.

Selon lui, ce sont des exemples comme celui-ci qui permettent de remettre de l’avant la question de l’indépendance.

Protéger les revenus des agriculteurs

Une autre mission que M. Lessard veut poursuivre est celle de soutenir les agriculteurs. Dans le cadre des négociations du Partenariat transpacifique, le système de gestion de l’offre, qui consiste à allouer un certain nombre de quotas de production aux agriculteurs, est menacé.

Sans ce système, les producteurs ne sont plus assurés de vendre leurs produits et d’obtenir un certain revenu sans avoir besoin de recourir à une subvention gouvernementale. 

«En 2009, nous avions empêché que la gestion de l’offre soit incluse dans les négociations. Là, nous sommes dans la tranche finale des négociations et aussitôt que nous allons revenir, nous allons remettre la motion sur la table», indique-t-il.

Le candidat bloquiste affirme qu’il est essentiel de protéger les revenus des agriculteurs, et ce, d’autant plus que «le gouvernement Harper a sacrifié les producteurs de fromage fins du Québec sans les compenser adéquatement dans le cadre des négociations Canada-Europe.»

Selon lui, ce sont des dizaines de milliers de fromages qui ont été importés et cela a nui considérablement au Québec qui détient 80% de ce marché.

Yves Lessard désire se faire élire afin de pouvoir s’assurer que les choix économiques et sociaux pris au fédéral avantagent le Québec et que la province dispose des fonds nécessaires pour se dynamiser encore davantage.

image