12 février 2018
Fraude
Louise Henry doit patienter derrière les barreaux
Par: Denis Bélanger

Louise Henry.

Louise Henry, la comptable de Sainte-Madeleine accusée d’avoir fraudé plusieurs entreprises pour un montant de plus de 300 000 $ passera encore plusieurs semaines derrière les barreaux. Son enquête de remise en liberté n’a toujours pas eu lieu.

Le dossier est revenu devant le tribunal le 1er février au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Au lieu de procéder à l’enquête sous cautionnement, les avocats ont notamment convenu de revenir devant le juge le 23 février. La présence de l’accusée de 54 ans n’est toutefois pas requise.

«Les avocats impliqués dans le dossier discutent. Il faudra voir par la suite si Mme Henry va se prévaloir de son enquête de remise en liberté ou s’il y aura d’autres options», a expliqué le procureur de la Couronne, Me Cimon Sénécal.

Notons que Louise Henry est représentée par Me François La Haye. Elle a mis un certain temps à se trouver un avocat, ce qui a entraîné le report de l’enquête de remise en liberté à quelques occasions.

Rappelons que Louise Henry a été arrêtée peu de temps avant les fêtes. Les faits reprochés à l’accusée se seraient déroulés entre le 1er octobre 2013 et le 24 janvier 2017. Louise Henry aurait détourné l’argent de ses clients vers son propre compte avec son entreprise Services comptable affiliés. Selon la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL), Mme Henry a dépensé une bonne partie de l’argent dans des machines de type vidéopoker.

Quatre entreprises de Belœil, une de Saint-Hyacinthe et une autre de Terrebonne se disent flouées. La fraude a mis dans le pétrin les entrepreneurs qui se sont retrouvés à devoir des sommes au gouvernement, puisque c’est Mme Henry qui avait la responsabilité des paiements.
Le Code criminel prévoit une peine d’emprisonnement maximale de 14 ans pour les crimes commis par Louise Henry.

image