15 mars 2018
Louis-Paul Gauvreau, toujours le metalleux de La Voix
Par: Olivier Dénommée
Les prochains mois de Louis-Paul Gauvreau risquent d’être plutôt chargés, notamment avec une tournée estivale prévue avec Incandescence, une possible tournée européenne avec le même groupe, et l’éventuel enregistrement d’un nouvel album avec The Unconscious Mind.
Photo: Robert Gosselin

Les prochains mois de Louis-Paul Gauvreau risquent d’être plutôt chargés, notamment avec une tournée estivale prévue avec Incandescence, une possible tournée européenne avec le même groupe, et l’éventuel enregistrement d’un nouvel album avec The Unconscious Mind. Photo: Robert Gosselin

La nouvelle saison de La Voix est entamée depuis quelques semaines déjà, mais le souvenir de la précédente édition, qui avait fait sauter bien des conventions, demeure bien présent. Et surtout, comment oublier Louis-Paul Gauvreau de Saint-Basile-le-Grand, ce chanteur de death metal qui a su charmer Isabelle Boulay et des milliers de Québécois? De l’aveu du principal intéressé, il s’en fait toujours parler quotidiennement, près d’un an plus tard.

Rencontré dans un café à Belœil, le chanteur a dressé un bilan positif des derniers mois. «2017 a été une bonne année pour moi. Évidemment à cause de La Voix qui, sans fausse modestie, a vraiment été le fun à faire, puis avec la tournée québécoise.» Le succès lié au concours a par la suite contribué à «fouetter les troupes» de son groupe de death metal The Unconscious Mind, dont le dernier album remonte à 2012. Un nouvel album pourrait voir le jour d’ici la fin de l’année, ou au début 2019.

Du death au black
Reconnu pour ses performances vocales au sein de The Unconscious Mind, mais aussi de Helzgate, Louis-Paul Gauvreau a été approché à l’automne pour intégrer Incandescence, un groupe de black metal. «Je n’avais jamais chanté de black métal, toujours du death… L’approche entre les deux est très différente, même si, pour une oreille non expérimentée, ça reste du bruit!» La technique vocale et les thèmes abordés diffèrent grandement, précise le chanteur.
Par contre, une chose ne change pas : on le reconnaît toujours comme «le metalleux de La Voix». Justement, au courant de l’entrevue, des fans ont échangé quelques mots avec lui après l’avoir reconnu.
Même après son expérience, il admet candidement n’avoir aucun intérêt pour suivre La Voix 6, mais n’a aucun problème avec l’étiquette qui lui colle à la peau. «Je ne sais pas si j’ai vraiment eu un impact ou non en y participant, mais que les gens me reconnaissent, ça me touche quand même, lance-t-il avec humilité. Merci de votre soutien que je ressens encore, même un an après cette “niaiserie-là”!» Il garde lui-même un souvenir indélébile de la tournée de La Voix, où la foule était en délire dès les premières notes de « Hurt » partout où il jouait.
Maintenant, Louis-Paul Gauvreau tente de vivre de la musique tout en terminant son cégep. «Mais le métal, ça ne rapporte pas une cenne! Je vis de mes projets, mais j’ai hâte que mes projets me fassent vivre», ajoute-t-il.

Bistro Laurier
Ce samedi, Louis-Paul Gauvreau et son groupe The Unconscious Mind seront au Bistro Laurier de Belœil pour y jouer leurs compositions. Les autres groupes présents dès 20h seront Bastards of Bodom (groupe hommage à Children of Bodom), Unbeing et Aranarth. Les billets sont en vente au coût de 13 $. «On va y jouer de nouvelles chansons et commencer la promo du prochain album», conclut celui qui promet tout un party.

image