30 novembre 2017
Deux «Aventuriers voyageurs» de McMasterville
Louis Houbart et Sylvie Lamoureux font découvrir l’Ouest
Par: Olivier Dénommée
Le couple formé de Sylvie Lamoureux et Louis Houbart de McMasterville s'est dit surpris des préjugés que les gens peuvent avoir à l'égard des Aventuriers Voyageurs. «Certains pensent que ça s'adresse aux gens qui partent à l'aventure avec un sac à dos, alors ce sont des gens comme vous et moi qui font ces documentaires.»
Photo: Robert Gosselin

Le couple formé de Sylvie Lamoureux et Louis Houbart de McMasterville s'est dit surpris des préjugés que les gens peuvent avoir à l'égard des Aventuriers Voyageurs. «Certains pensent que ça s'adresse aux gens qui partent à l'aventure avec un sac à dos, alors ce sont des gens comme vous et moi qui font ces documentaires.» Photo: Robert Gosselin

Dans la prochaine année, les Aventuriers Voyageurs présenteront dans 47 cinémas à travers le Québec le documentaire Road trip dans les parcs de l’Ouest, impliquant 15 000km de route et la visite de 20 parcs nationaux au Canada et aux États-Unis en 33 jours. Ce road trip, c’est le couple formé des McMastervillois Louis Houbart et Sylvie Lamoureux qui l’a vécu en 2016.

Réaliser un film comme celui-ci était un vieux rêve que caressaient les voyageurs depuis un moment. Il s’est concrétisé dans la dernière année et sera diffusé pour la première fois le 29 novembre au Cinéma Beaubien à Montréal avant de faire le tour de la province dans les prochains mois, incluant deux dates à Belœil. «On a su en mars que l’on serait de la prochaine saison. Pour nous, c’est une aventure, on est très fébriles!», soutient Louis Houbart, qui a bien apprécié sa première expérience de tournage.
Le couple découvrait pour la première fois les parcs de l’Ouest, et a été frappé par la beauté de la nature. «Il faut se lever tôt pour assister aux levers de soleil, mentionne Sylvie Lamoureux. On retient la beauté et la diversité des paysages. On passait des rochers aux forêts, puis aux badlands désertiques… » Si plusieurs des parcs visités sont déjà des incontournables reconnus, Louis Houbart admet avoir eu un coup de cœur pour le Dead Horse Point, parc méconnu situé dans l’Utah et traversé par la rivière Colorado.

Voyage réalisable
Les deux voyageurs insistent sur une chose: s’ils ont pu réaliser leur parcours, à peu près tout le monde le peut. «Ce sont des voyages réalisables. Quelqu’un qui n’aime pas autant conduire pourrait aussi prendre l’avion jusqu’à Calgary et louer un véhicule pour explorer les parcs, par exemple», explique M. Houbart qui conduisait jusqu’à 800km par jour pour se rendre jusque dans les provinces de l’Ouest. Même physiquement, le couple a remarqué qu’il arrivait à suivre le même rythme que les visiteurs plus jeunes. «On a aussi vu des gens plus âgés que nous, qui y allaient à leur rythme. Les parcs sont assez bien faits et généralement très accessibles», précise M. Lamoureux.
Le Cinéma Belœil présente Road trip dans les parcs de l’Ouest le dimanche 3 décembre à 13h, et les réalisateurs-conférenciers ont bien hâte de présenter leur voyage tout près de chez eux. «Ce film s’adresse avant tout aux amants de la nature. C’est la réalisation d’un rêve, et on a plein d’anecdotes à raconter!», conclut Louis Houbart. L’expérience semble avoir été assez concluante, puisque les voyageurs souhaitent de nouveau proposer un projet de documentaire aux Aventuriers Voyageurs. En Grèce ou en Asie, visent-ils! Un deuxième road trip dans l’Ouest serait aussi dans les cartons.

image