21 novembre 2019
L’Opération Nez rouge prête à célébrer le temps des Fêtes
Par: Sarah-Eve Charland

Le coordonnateur de l’Opération Nez rouge de la Vallée-du-Richelieu, Daniel Doucet, a lancé la 27e campagne dans la région. Photo Sarah-Eve Charland | L’Œil Régional ©

Opération Nez rouge de la Vallée-du-Richelieu reprendra du service le 29 novembre jusqu’au 31 décembre afin d’offrir des raccompagnements sécuritaires dans un esprit festif.

Le coordonnateur du service de la région, Daniel Doucet, a lancé officiellement la 27e campagne. Opération Nez rouge de la Vallée-du-Richelieu sera en service 17 soirs cette année, soit les 29 et 30 novembre, ainsi que les 6, 7, 12, 13, 14, 19, 20, 21, 24, 25, 27, 28 et 31 décembre.

La centrale sera située au 150, rue du Prince-Arthur à Otterburn Park grâce au prêt gratuit du local par la Municipalité. L’organisation espère attirer près de 250 bénévoles tout au long de la campagne.

« L’Opération Nez rouge de la Vallée-du-Richelieu prend vie chaque année grâce à la contribution exceptionnelle de centaines de personnes. Qu’il s’agisse de nos incomparables bénévoles, des centaines utilisateurs avisés, de nos nombreux partenaires, l’effort collectif pour améliorer le bilan routier a de quoi nous rendre tous immensément fiers », souligne le coordonnateur, Daniel Doucet, qui organise sa 15e édition.

Prise en charge par le Club Optimiste McMasterville, l’Opération Nez rouge de la Vallée-du-Richelieu remettra les dons aux organismes appuyant la jeunesse dans les secteurs sportifs, culturels et sociaux. Les organismes qui pourront en bénéficier participeront à leur façon au bon fonctionnement de la centrale.

L’Opération Nez rouge dessert les municipalités de Belœil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Charles-sur-Richelieu, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Mathieu-de Belœil et Saint-Marc-sur-Richelieu. L’organisation régionale couvre aussi les municipalités de Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Amable et Sainte-Julie.

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a tenu à rappeler que les facultés affaiblies font autant référence à la consommation d’alcool, de médicament ou de cannabis, mais aussi à la fatigue.

« Bien que les comportements en matière de conduite automobile aient évolué au cours des dernières décennies et que le bilan routier 2018 soit le meilleur depuis les 50 dernières années, le travail doit se poursuivre. Encore aujourd’hui, l’alcool au volant est l’une des principales causes d’accidents au Québec », souligne la représentante de la SAAQ, Kim Boivin.

L’organisme L’Arc-en-ciel poursuivra sa tournée « Party sans déraper » dans les écoles secondaires afin de sensibiliser les adolescents à la conduite avec les facultés affaiblies et de les inciter à utiliser les services de l’Opération Nez rouge.

image