10 mai 2019
L’OMH de Belœil sans capitaine
Par: Denis Bélanger

Le siège social de l’OMH de Belœil. Notons que ce n'est pas dans cet édifice que demeure Mme Demontigny. Photothèque | L’Œil Régional ©

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent. Ce vieux dicton semble s’appliquer dans les habitations gérées par l’Office municipal d’habitation (OMH) de Belœil qui est sans directrice depuis quelques mois déjà. C’est du moins les observations d’une résidente qui ignore quand la situation sera résorbée. La Ville donne toutefois peu de détails à ce moment alors que le projet de fusion de plusieurs OMH est toujours en cours.

Annick Dionne a quitté la direction de l’organisme vers le temps des fêtes. Lise Demontigny, une résidente de l’OMH, a observé au moins une légère entorse aux règles. « En bas à l’entrée, nous avions une chaise berceuse et une petite bibliothèque. Les pompiers nous l’ont fait enlever, car ils ne voulaient aucun objet susceptible de bloquer le chemin. Mais maintenant, c’est quasiment rendu un stationnement pour quadriporteurs. » Mme Demontigny a même interpellé la mairesse de Belœil, Diane Lavoie, qui n’a toutefois pu lui fournir de réponses. La dame est ainsi dans le néant quant à la suite des choses. « Est-ce que la fusion va se faire? On n’en entend pas vraiment parler. Je peux comprendre qu’on ne peut pas engager une personne si on n’est pas sûre de continuer après quelques mois. Nous avions une bonne directrice, dommage qu’elle soit partie. J’ai bien hâte d’avoir des détails à ce sujet. »

En effet, depuis avant la dernière élection municipale que le projet de regroupement des OMH de la région est sur la planche à dessin. L’Office municipal de la Vallée-du-Richelieu devait regrouper les organismes de Belœil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Mathieu-de-Belœil. La Ville de Mont-Saint-Hilaire a toutefois décidé de faire marche arrière en février, car elle ignorait quel serait l’avenir de deux bâtiments de la rue Pineault. La Municipalité souhaite qu’ils soient rénovés pour accueillir des familles. La Ville se disait ouverte à réintégrer le regroupement une fois ce dossier précisé.

On ignore pendant combien de temps l’OMH de Belœil serait sans directrice, ni comment la structure administrative fonctionne présentement. La Ville de Belœil s’est faite avare de commentaires, soulignant qu’elle était présentement en négociation dans ce dossier.

image