19 juin 2017
L’horaire sur quatre jours et demi gagne des adeptes
Par: Karine Guillet
L’horaire sur quatre jours et demi gagne des adeptes

L’horaire sur quatre jours et demi gagne des adeptes

Après Saint-Denis, l’école primaire de Saint-Charles-sur-Richelieu aura elle aussi un horaire écourté de quatre jours et demi.  

Les élèves de l’école primaire Saint-Charles laisseront leurs manuels de côté les mercredis après-midi, l’an prochain. Le conseil d’établissement de l’école primaire a pris la décision d’aller de l’avant avec cet horaire pour la rentrée 2017.

La loi sur l’Instruction publique prévoit que les élèves doivent être à l’école à raison de 25h par semaine. Il revient cependant aux écoles d’organiser l’horaire comme elles le souhaitent. Dans le cas de Saint-Charles, les classes finiront à 15h10 plutôt que 14h50 quatre jours par semaine.

La proposition d’horaire sur quatre jours avait été présentée aux parents à la fin du mois d’avril. L’école avait d’abord sondé les familles d’élèves. Finalement, 45 familles étaient en accord contre 18 en désaccord. Les parents seront à nouveau sondés l’an prochain.

Temps de concertation

L’école Saint-Charles avait déjà expérimenté l’horaire sur quatre jours et demi. Selon la directrice de l’école, Nathalie Chenette, la demande pour revenir à cet horaire est venue du personnel. L’école croit que le passage à cet horaire permettra notamment aux enseignants d’avoir un moment chaque semaine pour la concertation, le travail d’équipe ou même la formation.

Également directrice à l’école Saint-Denis, qui fonctionne sur cet horaire depuis de nombreuses années, Mme Chenette constate que ce temps d’arrêt au milieu de la semaine a créé une meilleure concertation au sein de l’équipe-école. Elle souligne d’ailleurs que deux enseignantes ont d’ailleurs pu mettre sur pied un projet grâce à ces heures supplémentaires, qu’elles ont utilisées pour travailler en équipe.

«Ça roule vite dans une école. Il y a des journées pédagogiques, mais elles sont souvent bien remplies et elles ne reviennent pas chaque semaine. Quand c’est une fois par mois, ce n’est pas suffisant. On est un milieu où il y a des besoins à Saint-Charles. Est-ce que ça va influencer les résultats des élèves, nous on pense que oui. C’est sûr que nous allons le mesurer au cours de l’année prochaine», explique-t-elle.

Élèves reposés

La directrice soutient également que ce temps d’arrêt au milieu de la semaine sera bénéfique pour les élèves, en leur donnant un moment pour faire leurs devoirs, faire de la récupération et se reposer.

«Ce qu’on a constaté, c’est que les élèves sont fatigués. D’avoir un temps d’arrêt dans la semaine, ça permet d’être plus en forme le jeudi», croit-elle.

Bouger

L’école a également constaté que les élèves ont besoin de bouger davantage. L’équipe-école souhaite également ajouter des activités physiques le mercredi pour les élèves au service de garde.

Pour le moment, l’horaire sera aménagé pour un an. Le conseil d’établissement devra décider à la fin de l’année scolaire s’il maintient ce nouvel horaire ou s’il revient à cinq jours.

image