16 novembre 2017
Lettre ouverte à Gilles Plante
Par: L'Oeil Régional

Gilles, tu vas me manquer ! Tu vas nous manquer !
Ton départ de l’action politique régionale m’attriste et me rend heureux.

En effet, triste je suis, de voir quitter un homme politique honnête, intègre, non narcissique, non condescendant et surtout respectueux, même de ceux dont le courant de pensée était différent du tien. Triste je suis, de perdre un élu qui partageait ma vision de ce que devrait être la vie culturelle de la Vallée-du-Richelieu. Triste je suis, de ne plus avoir à proximité un ami politicien à qui me confier et qui comprenait mes appréhensions sur l’avenir environnemental de ma ville et de ma région. Triste je suis, de ne plus te voir prendre la parole comme Préfet de la MRC à La Maison amérindienne que tu fréquentais régulièrement. C’est d’ailleurs dans ce lieu, qu’en février 2013, tu nous avais fait l’honneur d’y annoncer, au micro et en primeur, que tu te présentais pour un autre mandat.
Heureux je suis, de savoir que tu auras plus de temps à consacrer à ta douce et à ta famille. Heureux je suis, de constater, avec du recul, que dans toutes tes réalisations, ta priorité a toujours été le bien-être de tes citoyens. Jamais je ne t’ai entendu mettre ton MOI de l’avant. Tu as toujours su faire preuve de modestie malgré tes succès dans de nombreux dossiers, en y associant tes collègues et tes fonctionnaires. Heureux je suis, que tu deviennes un sage et libre penseur, ce qui te permettra à l’occasion et sans tomber dans la «petite politique», de t’exprimer sur les enjeux de notre région. Heureux je suis, de savoir que les personnes qui te remplaceront, autant dans ta ville qu’à la MRC, épousent ta vision et poursuivront ton travail.
Mon cher Gilles, au nom de tous les citoyens de la Vallée-du-Richelieu je te dis, mille mercis.

André Michel, Mont-Saint-Hilaire

image