16 juillet 2020
Promouvoir les commerces d’ici
Les touristes en bateau bien accueillis dans le Vieux-Belœil
Par: Sarah-Eve Charland

Des étudiants incitent les touristes en bateau à consommer dans le Vieux-Belœil. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Alors que le bureau touristique de Belœil est fermé pour la saison estivale 2020, Vision Vallée, un organisme à but non lucratif créé il y a un an, a pris la relève en offrant un accueil aux quais du Vieux-Belœil afin d’inciter les touristes en bateau à visiter les attraits de la ville.

Publicité
Activer le son

L’organisme dit avoir dans ses plans un projet d’envergure dont les retombées toucheraient l’ensemble de la Vallée-du-Richelieu, mais en raison de la pandémie, le projet est en suspens. Le président de Vision Vallée, Gilbert Desrosiers, ne peut donc pas en dévoiler les détails. Pour l’été 2020, Vision Vallée a plutôt opté pour un projet plus modeste qui vise à promouvoir les commerces dans le Vieux-Belœil.

Deux étudiants accueillent, de 14 h à 20 h, du jeudi au dimanche, les touristes en bateau depuis deux semaines. Ils informent ainsi les conducteurs de bateaux des commerces et des attraits que l’on trouve dans le Vieux-Belœil. Ils recueillent aussi des statistiques pour dresser un portrait du tourisme nautique. Le premier vendredi, ils ont accueilli 45 bateaux.

« C’est énorme! On peut facilement parler d’environ 160 personnes si on considère qu’un ponton peut accueillir cinq ou six personnes. Plusieurs ne se seraient pas arrêtés si ce n’était de ces étudiants. On est bien contents. Ça va aider les restaurants. On va essayer de donner un coup de main », affirme M. Desrosiers.

L’organisme a pour mission de promouvoir le tourisme dans la Vallée-du-Richelieu. Il regroupe plusieurs personnes d’affaires de la région, comme Philippe Hamelin du restaurant Et Ceatera, José Lobato du Groupe Lobato, Mylène Arcand de Voyages en direct, l’ancien directeur de la Caisse Desjardins de Beloeil–Mont-Saint-Hilaire Jacques Rémi, la notaire Christine Richer, Anne Durocher de SQU4D et Gilbert Desrosiers du journal L’Œil Régional.

L’organisme a signé une entente avec la Ville de Belœil qui a été entérinée en séance extraordinaire du 6 juillet. La Ville a donné une somme de 2500 $ qui servira à produire des dépliants, acheter des chandails et acheter quelques équipements. Les quais sont fournis et entretenus par la Ville. Le salaire des étudiants est financé en grande partie par une subvention du gouvernement fédéral, ajoute le président.

La Ville, en collaboration avec Tourisme Montérégie, a pris la décision le 1er juin de ne pas ouvrir le bureau touristique pour la saison estivale 2020. À ce moment, le gouvernement n’avait pas donné d’indication sur une possible reprise des activités touristiques. L’annulation des activités de type festivals et spectacles sur le territoire de Belœil cet été ainsi que le manque d’information concernant une date de réouverture des restaurants ont également motivé cette décision, explique la porte-parole de la Ville de Belœil, Émélie Trinque.

« Mais ce n’est que partie remise puisque nous comptons poursuivre son opération dès l’an prochain. Toutefois, malgré cette décision, la Ville travaille en étroite collaboration avec les commerçants afin de stimuler la reprise économique », ajoute-t-elle.

image