14 juin 2019
Les sinistrés pourront faire rembourser des factures par Belœil
Par: Sarah-Eve Charland

L’incendie a touché un immeuble où se trouvait 12 logements dans la nuit du 20 mars. Photothèque | L’Œil Régional ©

La Ville apposera un léger baume sur les pertes engendrées par l’incendie qui a ravagé un immeuble à logements sur la rue des Gouverneurs le 20 mars. Les sinistrés peuvent se faire rembourser des dépenses causées par le triste événement. Une partie des sous provient d’une collecte de fonds et du budget discrétionnaire d’un conseiller municipal.

La Ville avait lancé une campagne de financement dans les jours suivant l’incendie. Elle avait récolté 245 $ en quelques semaines sur la plateforme de sociofinancement GOFUNDME. Les sinistrés ayant un numéro de téléphone ont été joints. Quatre personnes n’ont pas pu être contactées par la Ville. Trois autres personnes ont mentionné n’avoir pas besoin d’aide financière.

Les sinistrés ont droit à 50 % de rabais à la Friperie aux Fringues et chez Meubletout. Les factures de ces boutiques peuvent être déposées auprès de la Ville qui s’engage à les rembourser. Lorsque la cagnotte de 245 $ sera épuisée, les sous seront prélevés de l’enveloppe discrétionnaire du conseiller municipal Luc Cossette.

« C’était un montant si bas qu’on a voulu calibrer tout ça. On va rembourser ces factures. Pour le moment, on n’en a pas reçu. Ils attendent probablement de se trouver un logement. On n’a pas mis de date de fin. L’argent est mis de côté pour eux », mentionne la porte-parole de la Ville, Caroline Nguyen Minh.

Le Club de santé Atmosphère situé sur la rue Duvernay avait mis son gym à la disposition de la population pour recueillir des biens matériels. En argent, le commerce a pu remettre près de 100 $ à deux locataires. Il a remis des vêtements et des meubles à ceux qui en avaient besoin dans les semaines suivant l’incendie. Ce qui n’avait pas été distribué à ce moment a été transféré à la Friperie aux Fringues et Meubletout. Les sinistrés touchés pourront acheter au rabais les meubles et obtenir ces vêtements gratuitement.

Les héroïnes honorées

De nombreux locataires ont été sauvés par l’intervention de Laury-Ann Fortin de Saint-Bruno-de-Montarville et Zoé Grisé de Montréal. Elles ont averti les pompiers et les résidents en cognant aux portes de chacun des logements. Ces dernières ont été honorées le 27 mai en signant le livre d’or de la Ville de Belœil. Selon les pompiers de la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu, sans l’intervention de ces samaritaines, il y aurait eu des décès.

image