17 juin 2020
Les restaurateurs excités de rouvrir
Par: Sarah-Eve Charland

Le propriétaire du Trait d’Union et du Septembre, Eliott La Frenière, s’enthousiasme d’accueillir les clients la semaine prochaine. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Les restaurateurs sont plus qu’heureux de rouvrir dans la région à compter du 22 juin. Même après avoir développé divers services de plats à emporter, rien ne se compare aux services en établissement pour ces derniers.

Publicité
Activer le son

Le gouvernement a permis la réouverture des restaurants le 22 juin pour les établissements situés dans la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Les restaurants pourront ouvrir leur terrasse et leur salle à manger. Les lieux devront être aménagés pour respecter une distance de deux mètres entre les clients de différentes adresses.

La propriétaire du Bleu Moutarde, Diane Lafrenière, s’enthousiasme de rouvrir le 22 juin. Le commerce avait développé un volet de plats à emporter depuis environ cinq semaines, mais cela représentait environ 10 % de son chiffre d’affaires habituel. Mme Lafrenière est maintenant en mode préparation pour accueillir ses clients la semaine prochaine.

« Les take-out, c’est moins notre dada. Il nous manque du beat et des contacts humains. On aime mieux faire le service aux tables. Les gens ont commencé à réserver. Ils sont enthousiastes. Ça fait du bien à entendre. On est bien heureux d’ouvrir. […] Les clients réguliers nous ont rappelés. On pouvait sentir qu’ils avaient des étoiles dans les yeux. On voyait que ça leur avait manqué. On est gâté du côté de la clientèle », ajoute la propriétaire, qui affirme avoir reçu des appels de clients de Montréal et de Laval.

Bleu Moutarde s’organisera différemment en mettant en place un horaire à deux services afin de permettre à plus de clients de consommer. De cette façon, Mme Lafrenière espère atteindre près de 60 % de sa clientèle pré-COVID. « Si la clientèle répond, bien sûr; mais on va l’essayer. On va aussi continuer les take-out. »

La propriétaire assure que le restaurant est là pour rester. Étant propriétaire du bâtiment, elle a pu donc traverser les derniers mois.

Le copropriétaire du Trait d’Union et du Septembre, Eliott La Frenière, a aussi bien hâte d’accueillir à nouveau les clients au sein de son établissement. « On est excités. Ça va être beaucoup d’ouvrage. C’est inquiétant. Mais on est chanceux, car on a une grosse terrasse. On va donc pouvoir bien respecter la consigne de deux mètres. Ça va être compliqué de gérer les groupes, les familles, etc. On va s’adapter », assure-t-il.

Même si ses restaurants avaient développé des services de plats à emporter pour s’adapter au contexte, M. La Frenière ajoute que l’ouverture le 22 juin était nécessaire. Il pourra accueillir environ 50 % de sa clientèle habituelle. Il a aussi déposé une demande auprès de la Ville de Belœil pour obtenir une autorisation d’utiliser le stationnement pour y ajouter quelques tables. Il attend un retour.

Une lueur d’espoir pour le tourisme

Le 11 juin, le gouvernement du Québec a présenté son Plan de relance touristique évalué à près de 750 M$. Cette somme comprend notamment un programme d’action concertée temporaire pour les entreprises, un soutien financier pour moderniser le secteur hôtelier, des ententes de partenariats régionaux et des incitatifs à voyager au Québec.

La directrice générale de Tourisme Montérégie, Josée Julien, accueille bien cette annonce qui permettra de promouvoir le tourisme au Québec.

« C’est un pas de géant et nous en sommes très heureux. Cependant, nous sommes très conscients qu’il reste encore du chemin à parcourir afin que l’ensemble des secteurs d’activités de notre industrie puissent être pris en considération dans les mesures d’aide du ministère de l’Économie et le déploiement d’un calendrier complet. […] Des représentations sont présentement en cours pour l’hébergement, les gites, les centres de vacances au niveau de l’hébergement ainsi que d’autres pour les secteurs d’activités qui n’ont pas encore de calendrier », soutient Mme Julien.

Plus près de nous, le Manoir Rouville-Campbell rouvrira le 22 juin. « Nous sommes très heureux de vous accueillir de nouveau dans notre ambiance chaleureuse et sachez que la santé, la sécurité et le bien-être de nos employés et clients demeurent notre priorité numéro un », affirme la directrice générale, Karine Ritchie.

Pour une période indéterminée, le service de restauration sera adapté afin d’assurer l’application des mesures de distanciation. Les clients devront réserver leur place. Le bain nature et les jardins seront aussi ouverts.

image