9 avril 2020
Les ressources en aide psychologique se mobilisent
Par: Sarah-Eve Charland

Le CLSC des Patriotes offre des services en temps de crise. Photothèque | L’Œil Régional ©

Après quelques semaines de confinement, les tensions augmentent, la fatigue et le stress s’installent. C’est ce qu’observent les ressources en aide psychosociale du territoire qui sont présentes pour répondre aux besoins de la population.

Publicité
Activer le son

« Ça commence à bouger. Au début de la crise, l’accent était mis sur l’aspect physique. Durant les premières semaines, c’était plus tranquille par rapport à la demande de services. Comme durant toutes les crises, il y a un moment plus intense au début, mais tranquillement, on observe la fatigue, les tensions, le stress. Le fait d’être confiné crée des tensions extrafamiliales, extraconjugales, un stress financier », mentionne Robert James Borris, le directeur adjoint des programmes santé mentale et dépendance du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est.

Le 30 mars, le premier ministre François Legault, lors de son point de presse quotidien, a mentionné que la santé mentale était « aussi importante » que la santé physique. Toutes les portes d’entrée pour obtenir des services sont maintenues, assure M. Borris.

« On continue d’apporter un soutien aux organismes communautaires. On a établi des ponts avec les centres de dépistage et les associations de familles pour qu’ils nous recommandent directement des personnes. Au début, on donnait des numéros de téléphone aux personnes qui pouvaient en avoir besoin. Maintenant, on est plus proactif. En temps de crise, on ne doit pas attendre qu’ils viennent vers nous. Surtout que le temps n’est pas à sortir de chez soi », ajoute le directeur adjoint.

Au CLSC des Patriotes, à Belœil, la semaine dernière, il y a eu sept demandes en attente non prioritaire. Autant dire qu’il n’y avait pas d’attente, selon M. Borris. « Il y a moins de dossiers en attente. […] On n’a pas ajouté plus de ressources. On a été capable de faire du rattrapage dans les dernières semaines vu que c’était plus tranquille », explique-t-il.
Les services à l’accueil psychosocial s’adressent à tout le monde. Les personnes voulant entrer en contact avec le CLSC des Patriotes peuvent composer le 450 536-2572. M. Borris ajoute que des ressources sont aussi disponibles dans les GMF.

« N’attendez pas trop. Quand vous vivez une charge de stress qui vous envahit, utilisez les services. On vit dans un environnement stressant, il y a donc un niveau de stress normal. Quand ce niveau de stress augmente, on peut s’informer », mentionne M. Borris.

Une psychologue à la retraite offre son aide

En plus des services du système de santé publique, certaines personnes choisissent d’offrir de leur temps pour venir en aide. Même si la résidente de Saint-Mathieu-de-Belœil, Marie-Claude Grau, n’est plus membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis quelques années, elle ne se voyait pas rester les bras croisés chez elle pendant cette crise. Forte de son expérience en tant que psychologue, elle offre un soutien et une écoute gratuite à tous les citoyens qui en ressentent le besoin. Ces derniers peuvent lui écrire à son adresse courriel mcgrau@videotron.ca.

Bien que chaque situation est unique, elle suggère de limiter son temps à lire ou écouter des nouvelles concernant la COVID-19. « Il ne faut pas regarder la télévision ou lire les sites d’information toute la journée. On ne parle que de ça. On s’informe soit le matin, le midi ou le soir. On choisit son moment. On y revient une deuxième fois si on est anxieux, mais c’est tout. On ne peut pas penser à ça toute la journée, mais tout en gardant en tête les consignes de sécurité. Ayez confiance en la vie. »

En confinement, les problèmes peuvent se révéler multiples, que ce soit l’isolement, la gestion des enfants ou la gestion des conflits avec son conjoint. « Mes réponses vont être différentes selon la situation de la personne. C’est sûr qu’il y a des choses générales, comme se concentrer sur ses intérêts personnels, trouver des intérêts communs avec les enfants. Faire des choses plaisantes, mais pas trop de corvées », conclut-elle.

Pour joindre le CLSC des Patriotes : 450 536-2572

 

Organismes qui offrent un service de soutien et d’écoute téléphonique
Le Centre de femmes l’Essentielle 450 467-3418
L’Entraide pour hommes 1 833 651-4447
La Ressource-famille 514 503-5904
Le Centre psychosocial 450 774-6952
Le Centre d’écoute montérégien pour les personnes de 50 ans et plus 450 658-8509
Doc Formation (service psychosociale pour les personnes sans-emploi) 450 464-5950
Le Centre de crise Contact 450 774-6952
Bonjour Soleil (services pour les familles recomposées) 450 467-3479
image