13 mai 2015
Les résidents devront surveiller leur consommation d’eau
Par: Denis Bélanger
Commencés depuis le début de l’année, les travaux devraient se terminer en décembre.

Commencés depuis le début de l’année, les travaux devraient se terminer en décembre.

En raison de travaux d’augmentation de réserves d’eau, le réseau de la Régie intermunicipale de l’Eau de la Vallée du Richelieu (R.I.E.V.R) sera plus «vulnérable» cet été et souhaite une consommation responsable de la part des citoyens.

 

Grâce aux travaux, la réserve d’eau de la Régie passera de 7000 m3 à 20 000 m3. La capacité de production pourra ainsi atteindre plus de 70 000 m3.  Toutefois, en raison des travaux, la réserve est présentement d’environ 6000 m3. «Nous avons aussi un lien (conduite) en moins durant ce temps. Nous sommes néanmoins capables de suffire à la demande», ajoute le directeur général de R.I.E.V.R, Jacques Drouin.

Ce dernier tient néanmoins à sensibiliser les gens sur l’importance de consommer raisonnablement, surtout avec l’arrivée de la belle saison. D’ailleurs, le remplissage des piscines peut avoir une incidence sur le réseau, alors qu’il n’y a pas de compteurs pour surveiller les citoyens. La possibilité de réglementer cet aspect pourrait être étudiée bientôt.  

Dans l’immédiat, M. Drouin suggère aux propriétaires de piscine de la remplir en semaine.

«Nous recommandons également d’éviter d’utiliser de l’eau en période de pointe qui commence en soirée la semaine et qui dure une bonne partie de la journée le week-end. Nous demandons aux gens de ne pas arroser inutilement leur gazon. Dans les jours de consommation maximale, la pression de l’eau ne sera pas la plus élevée et les usagers pourraient s’en rendre compte.»

 

Investissement important

Commencés depuis le début de l’année, les travaux devraient se terminer en décembre. Le projet nécessite un investissement de 17 M$, subventionné à 50% par le programme Fonds Chantiers Canada-Québec.

Les travaux comprennent aussi l’ajout d’une station de pompage, la réfection de bassins de filtration et l’ajout d’un système de traitement aux ultraviolets. «C’est une sécurité de plus pour l’élimination des bactéries», explique Jacques Drouin.

Rappelons que la R.I.E.V.R dessert les municipalités de Belœil, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Basile-le-Grand, Otterburn Park, McMasterville, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Mathias-sur-Richelieu, Sainte-Madeleine et le secteur des Hurons de Sainte-Marie-Madeleine.            

image