8 décembre 2017
Les résidents de la région moins nombreux à vivre seuls
Par: Karine Guillet

photo: Karine Guillet

Les résidents de la région sont moins nombreux à vivre seuls que la moyenne provinciale, selon les données tirées du plus récent recensement de Statistiques Canada.

Alors que les personnes seules représentent 33% des ménages à l’échelle provinciale, elles représentaient 23% des ménages de la Vallée-du-Richelieu.

Après Carignan, qui ne compte que 16% de ménages d’une seule personnes, Saint-Basile-le-Grand et Otterburn Park comptent la plus faible proportion de personnes vivant seules sur leur territoire, alors que les ménages d’une seule personne représentent 20% des ménages totaux. La proportion de personnes de 65 ans et plus étaient d’ailleurs plus faibles dans ces municipalités qu’ailleurs dans la Vallée.

Belœil, Mont-Saint-Hilaire et McMasterville comptent pour leur part toutes 26% de ménages d’une seule personne.

La proportion de personnes seules par rapport au nombre total de ménages est restée similaire dans toutes les villes entre 2011 et 2016, à l’exception de McMasterville. Alors que les ménages d’une seule personne représentaient 22,5% de l’ensemble des ménages, les personnes seules forment maintenant 26% des ménages totaux.

Portrait global

L’âge moyen dans la Vallée-du-Richelieu se situe à 39,8 ans; 15,3% de la population est âgées de plus de 65 ans.

Sur les 36 720 familles recensées dans la Vallée-du-Richelieu, presque 40% sont composées d’un couple sans enfant. Cette proportion est légèrement plus élevée à Mont-Saint-Hilaire, alors que 45% des familles sont des couples vivant sans enfant. Les couples sans enfants sont pour leur part moins nombreux à Saint-Basile-le-Grand, alors qu’ils représentent 35% des familles grandbasiloises.

Le pourcentage de familles monoparentales par rapport au nombre total de familles se situe autour de 14% pour la plupart des villes de la Vallée-du-Richelieu, sauf à McMasterville, où le modèle monoparental représente presqu’une famille sur cinq.

Le mariage convainc presque la moitié des couples de la région, tandis que 47% des couples préfèrent l’union libre. McMasterville est la seule ville de la région où les conjoints de fait sont légèrement plus nombreux que les époux.

Langue

Dans la vaste majorité des ménages de la région, le français est la langue maternelle. Environ 3% des habitants ont indiqué parler anglais, sauf à Otterburn Park, où 5,7% de la population utilise l’anglais comme première langue. Ces proportions sont similaires au recensement de 2011.

 

Mont-Saint-Hilaire

  • 18 585 personnes
  • 20% personnes âgées
  • 43,2 ans âge moyen
  • 1970 personnes seules
  • 5480 familles
  • 2480 couples sans enfant
  • 720 familles monoparentales

Belœil

  • 22 458 personnes
  • 16,8% personnes âgées
  • 41,1 ans âge moyen
  • 2 335 personnes seules
  • 6 635 familles
  • 2860 couples sans enfant
  • 955 familles monoparentales

Saint-Basile-le-Grand

  • 17 059 personnes
  • 11,8% personnes âgées
  • 37,9 ans âge moyen
  • 1300 personnes seules
  • 5030 familles
  • 1770 couples sans enfant
  • 735 familles monoparentales

Otterburn Park

  • 8421 personnes
  • 13,8% personnes âgées
  • 38,9 ans âge moyen
  • 690 personnes seules
  • 2540 familles
  • 1045 couples sans enfants
  • 365 familles monoparentales

 

McMasterville

  • 5698 personnes
  • 17,5% personnes âgées
  • 40,4 ans âge moyen
  • 600 personnes seules
  • 1630 familles
  • 650 couples sans enfant
  • 315 familles monoparentales

 

image