27 juin 2018
Chants de Vielles
Les Poules à Colin montrent les dents
Par: Olivier Dénommée
Éléonore Pitre, Sarah Marchand, Béatrix Méthé, Marie Savoie-Levac et Colin Savoie-Levac forment Les Poules à Colin. Photo: Gracieuseté

Éléonore Pitre, Sarah Marchand, Béatrix Méthé, Marie Savoie-Levac et Colin Savoie-Levac forment Les Poules à Colin. Photo: Gracieuseté

La dernière fois que le festival Chants de Vielles de Saint-Antoine-sur-Richelieu recevait Les Poules à Colin, c’était encore un tout jeune groupe formé d’adolescents. Le quintette a depuis grandement gagné en maturité et présentera son plus récent matériel sur la scène Jean-Paul Guimond le 30 juin, juste avant le supergroupe SOLO.

Colin Savoie-Levac, qui donne son nom au groupe, considère Chants de Vielles comme un des grands incontournables de la scène folk au Québec. «Pour nous, c’est un beau festival, intime, avec la vibe d’un party privé. Il y a toujours un beau contact entre le public et les artistes.»
Le musicien n’a pas caché son grand plaisir d’être invité à jouer dans le cadre du «grand concert – la Veillée de la rive». Les Poules à Colin joueront juste avant le lancement de l’album de SOLO, incluant les membres de Le Vent du Nord et de De temps antan. «Ce n’est pas trop stressant de jouer avant eux parce qu’on a la garantie que ça sera une bonne soirée quoi qu’on fasse!», lance Colin Savoie-Levac. La performance des Poules à Colin sera précédée de celle de PylawaK, nouveau groupe avec lequel le jeune musicien jouera aussi.
Le groupe présente actuellement sa tournée appuyant l’album Morose, album mêlant judicieusement les racines trad des membres et leur sensibilité pour la musique plus «moderne». Ce sont principalement ces chansons qui seront jouées à Chants de Vielles, en plus de quelques surprises. Le seul membre masculin du groupe croit que Les Poules à Colin parviennent à rejoindre à la fois le public habituellementvendu à la musique traditionnelle tout comme les vingtenaires comme eux qui ont grandi avec différentes influences musicales. «Depuis notre fondation en 2009, on a joué beaucoup et je crois qu’on a enfin trouvé notre son», estime Colin Savoie-Levac.

À voir
Malgré son horaire très chargé, le musicien espère lui-même assister à quelques spectacles qui s’annoncent incontournables cette année. «Je compte suivre de près le groupe suédois Kongero (le 29 juin) et surtout Molsky’s Mountain Drifters (le 1er juillet), qui risque d’être la belle surprise de l’année.» Il s’attend aussi à «un mur de son» venant de SOLO et sait que Hommage aux aînés (le 29 juin) est un incontournable partout où il passe.
Le grand concert – la Veillée de la rive, incluant la performance des Poules à Colin, est prévu le samedi 30 juin, à compter de 19h30, et promet d’être un des moments forts de la 14e édition. Info: chantsdevielles.com.

image