5 juin 2020
Sous le thème « Je ralentis. Je sauve des vies. »
Les policiers surveilleront la vitesse dans les prochains jours
Par: Vincent Guilbault
Selon la Régie, si chaque conducteur réduisait de 5 km/h sa vitesse moyenne, le nombre de blessures et de décès sur les routes du Québec diminuerait de 15 %.

Selon la Régie, si chaque conducteur réduisait de 5 km/h sa vitesse moyenne, le nombre de blessures et de décès sur les routes du Québec diminuerait de 15 %.

Du 5 au 11 juin, en association avec la Société de l’assurance automobile du Québec et tous les services de police du Québec, la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent débutera ses activités en lien avec l’opération nationale concertée VITESSE. Les policiers interviendront de façon intensive auprès des conducteurs qui contreviennent au Code de la sécurité routière. La conduite et la vitesse imprudentes seront particulièrement ciblées.

Publicité
Activer le son

Depuis les dernières semaines, dû à une diminution du nombre d’usagers sur la route, une augmentation des excès de vitesse est constatée sur l’ensemble du réseau routier. La reprise des activités de l’industrie de la construction signifie qu’il y aura présence de travailleurs et de signaleurs aux abords des chantiers, souligne la Régie. De plus, la fermeture des écoles secondaires pour l’ensemble de la province et la fermeture des écoles primaires pour la communauté métropolitaine de Montréal augmente la présence d’adolescents et d’enfants sur les réseaux routiers locaux.
Dans cette optique, le déploiement de l’opération Vitesse se fera sous le thème « Je ralentis. Je sauve des vies ». L’angle choisi vise à responsabiliser les conducteurs et à leur rappeler qu’ils peuvent faire une différence et contribuer à l’amélioration du bilan routier en ralentissant.
En moyenne, chaque année, de 2014 à 2018, la vitesse était en cause pour 115 décès, 420 blessés graves et 6500 blessés légers.

image