12 avril 2019
Voiture de patrouille sur une piste cyclable
Les policiers répondaient à une urgence
Par: Denis Bélanger

Les images de la voiture ont soulevé l’indignation de certains internautes. Photo capture d’écran

La voiture de patrouille de police qui circulait sur la piste cyclable à Belœil répondait à un appel d’urgence impliquant un homme armé barricadé, assure la direction de la Régie Richelieu–Saint-Laurent. Une passagère d’un véhicule circulant dans les environs du Mail Montenach a filmé la voiture en question et la vidéo de 15 secondes avait suscité de vives réactions sur internet.

L’événement en question est survenu à la fin mars vers 22 h 30.
« L’homme armé barricadé était de l’autre côté du parc du boulevard Yvon-L’Heureux. Le sergent a demandé de l’assistance et aux policiers ne pas passer sur le boulevard, explique le directeur adjoint, Alain Bourdages. L’agent se trouvait sur la rue Deschênes et a emprunté la piste cyclable. Il a regardé si quelqu’un était là, mais il savait très bien que la piste était fermée l’hiver. La clôture n’était pas ouverte non plus. Il n’y a pas de cas disciplinaire. »
Durant la vidéo, les gyrophares n’étaient pas allumés. M. Bourdages souligne que l’usage des gyrophares était toujours laissé à la discrétion des policiers. « Ils n’ont pas l’obligation de les allumer. Il s’en allait chez un homme armé barricadé situé de l’autre côté, on ne voulait pas donner la position; ça se joue donc au niveau tactique. »
M. Bourdages assure que l’intervention policière s’est terminée sans aucun blessé. L’homme barricadé en question, qui était en détresse psychologique, a été conduit vers les ressources appropriées.

image