27 mars 2020
Les plans des phases 2 et 3 acceptés
Par: Sarah-Eve Charland

Les plans de la phase 1 du projet de construction au 939, rue Guertin ont été modifiés. Photothèque │L’Œil Régional ©

Les plans des phases 2 et 3 du projet de construction au 939, rue Guertin à Belœil ont été acceptés par les élus. Les promoteurs ont déposé une demande de permis présentement en analyse.

Publicité
Activer le son

La phase 2 devrait se concrétiser en cinq unités résidentielles de deux étages de type maison contiguë avec garage en demi-sous-sol. La troisième phase se présentera sous forme de deux bâtiments de trois étages et demi, qui auront 12 et 6 logements avec un stationnement sous-terrain.

Les élus de Belœil ont approuvé, à la dernière séance du conseil, le Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA), recommandé par le comité consultatif d’urbanisme (CCU), des phases 2 et 3 du projet de construction à l’emplacement de l’ancien IGA à Belœil.

« La voiture a presque entièrement été éliminée du site, via garage souterrain, afin de maximiser la végétation et réduire les îlots de chaleur. Les parements légers aux couleurs pâles dominent les bâtiments, venant créer à la fois une distinction et une harmonisation entre eux et leurs vis-à-vis. En plus d’unir tous les bâtiments sur le site, la proposition met en valeur l’utilisation de matériaux distinctifs environnants », soutient l’architecte Caroline Bousquet.

Cette dernière affirme que l’architecture des bâtiments est une inspiration de son environnement immédiat, tout en s’imprégnant de son époque. « Les éléments architecturaux du quartier sont ici exprimés en gestes simples, tels que les maisons d’ouvriers et d’agriculteurs, que l’on retrouve dans le quartier, datant des origines de la communauté, soit une ornementation épurée, des matériaux de parement horizontal léger, une fenestration verticale. […] En s’intégrant aux bâtiments existants environnants, le projet comble une brèche dans la trame urbaine du Vieux-Beloeil, tout en amenant une nouvelle clientèle aux commerces. »

En réponse aux inquiétudes manifestées à l’effet que le bâtiment ne cadrerait pas dans le caractère champêtre du Vieux-Belœil, Mme Bousquet ajoute que le projet s’est inspiré des bâtiments limitrophes au site tant par ses usages que ses matériaux.

En complément aux conditions soulevées au CCU, la Ville exige qu’un plan d’aménagement paysager soit présenté pour approbation.

Le projet est piloté par Gestion Bernard Pepin et Chagall Design. Les promoteurs attendent une réponse à leur demande de permis de construction. Les travaux de la première phase devraient commencer aussitôt le permis technique délivré. Ils dévoileront les maquettes de l’ensemble du projet à ce moment.

image