6 janvier 2021
COVID-19
Les nouveaux cas doublent pendant le temps des Fêtes
Par: Sarah-Eve Charland

La Direction de la Santé publique de la Montérégie a publié des donnés peu encourageantes. Photothèque | L’Œil Régional ©

Le nombre de nouveaux cas dans la MRC de la Vallée-du-Richelieu au cours des deux dernières semaines a augmenté de façon fulgurante, à l’image de l’ensemble du Québec. Entre le 28 décembre et le 3 janvier, Direction de la Santé publique de la Montérégie a compté 131 nouveaux cas dans la MRC, soit le double de ce qu’on pouvait comptabiliser deux semaines auparavant.

Publicité
Activer le son

En date du 30 décembre, la MRC avait fait le deuil de 46 décès depuis le début de la pandémie.

La Santé publique a choisi de maintenant dévoilé le nombre de cas actifs par municipalité. C’est les municipalités de Chambly et Carignan qui comptent le plus de cas actifs. Elles ont, respectivement, 237 cas et 54 cas. On compte 28 cas à Beloeil, 6 à Mont-Saint-Hilaire, 11 à McMasterville, 29 à Saint-Basile-le-Grand et 18 à Saint-Antoine-sur-Richelieu. Les autres municipalités comptent moins de 5 cas.

Du 24 au 30 décembre, le nombre de nouveaux cas dans la MRC atteignait 140 cas. Du 10 au 16 décembre, la MRC a connu 64 nouveaux cas de COVID-19. Pour l’ensemble de la Montérégie, la santé publique a comptabilisé 1472 nouveaux cas pour la même période. La semaine suivante, la MRC a connu 93 nouveaux cas. La Montérégie a enregistré 1797 pour la période du 16 au 22 décembre.

En Montérégie, l’Agglomération de Longueuil enregistre le pire bilan avec 730 nouveaux cas pour la période du 24 au 30 décembre. Elle est suivie de la MRC des Maskoutains (248) et de Roussillon (411).

La vaccination va bon train. Depuis le 23 décembre, 2164 travailleurs de la santé, du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est, ont été vaccinés au site de vaccination à Saint-Hyacinthe. Ce sont les travailleurs qui donnent des soins en CHSLD, en résidences privées pour aînés et en ressources intermédiaires qui ont été priorisés par la santé publique. Depuis le 5 janvier, le CISSS a commencé à vacciner dans les CHSLD.

image