14 novembre 2018
Les municipalités s’allient contre la violence conjugale
Par: Vincent Guilbault
Les élus et les représentants de Belœil, Carignan, Chambly, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Marc-sur-Richelieu et Saint-Mathieu-de-Belœil ont appuyé la démarche de la Clé dans la Porte.
Photo: Vincent Guilbault

Les élus et les représentants de Belœil, Carignan, Chambly, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Marc-sur-Richelieu et Saint-Mathieu-de-Belœil ont appuyé la démarche de la Clé dans la Porte. Photo: Vincent Guilbault

Les 13 municipalités de la MRC de la Vallée-du-Richelieu ont répondu à l’appel de la maison d’hébergement La Clé sur la Porte qui les invitait à se proclamer Municipalité alliée contre la violence conjugale, par voie de résolution, et à rendre public leur engagement. Les élus et représentants de toutes ces municipalités se sont réunis pour souligner leur appui le mercredi 7 novembre, au Centre communautaire de la Pointe-Valaine, à Otterburn Park.

Cette vaste campagne de sensibilisation, initiée par le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et ses 42 maisons membres, culminera dans le cadre des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes, qui se déroulent annuellement du 25 novembre au 6 décembre. Au cours de l’édition 2018 de ces 12 jours, les municipalités alliées seront conviées à afficher publiquement leur adhésion à cette campagne, comme par l’installation d’un certificat à un endroit visible de la municipalité. Certaines villes iront plus loin, comme Otterburn Park par exemple, qui installera un drapeau et une oriflamme à l’hôtel de ville et à la halte routière.

Appui du milieu municipal
«Toutes les semaines, nous rencontrons des femmes qui ont peur et qui subissent les impacts de la violence, dit Céline Coulombe, coordonnatrice de La Clé sur la Porte. C’est difficile de comprendre qu’au Québec, en 2018, la violence conjugale soit encore présente. En fait, elle représente le quart des crimes commis contre la personne. Il est donc important de s’unir pour agir.» C’est d’autant plus important pour les municipalités d’appuyer la cause, dit-elle, puisque ce sont les plus importants gouvernements de proximité.
Plus de 350 municipalités du Québec se sont proclamées alliées contre la violence conjugale, souligne Catherine Véronneau, intervenante à la Clé sur la Porte. «L’Union des municipalités du Québec ainsi que la Fédération québécoise des municipalités se sont toutes deux montrées favorables à la campagne et encouragent leurs membres à emboîter le pas.»
En se positionnant contre la violence conjugale et en s’affichant publiquement, les municipalités envoient un message clair dans leur communauté à l’effet que cette violence est inacceptable et ne peut être tolérée, souligne l’organisme.

Plus d’info: maisons-femmes.qc.ca/campagnes-de-sensibilisation/municipalites-alliees-contre-la-violence-conjugale.

image