18 novembre 2015
Les meilleurs films français
Par: L'Oeil Régional
Les meilleurs films français

Les meilleurs films français

En guise de solidarité envers nos cousins français, nous vous proposons cette semaine un palmarès des meilleurs films réalisés dans l’Hexagone. Les cinq productions présentées ici se retrouvent sur le top 250 du réputé site Internet Movie Data Base (www.imdb.com). Sur ce site, ce sont les utilisateurs qui donnent leur appréciation du film. Le palmarès est revu quotidiennement.

Intouchables (2011)

Confiné à sa chaise roulante depuis un accident de parapente, Philippe, un riche Parisien amateur de musique classique, engage Driss, un jeune Noir venu des banlieues, pour lui prodiguer au quotidien les soins dont il a besoin. Forcé d’accepter l’emploi, Driss ne se croit pas capable de prendre bien soin de Philippe, mais il refuse de le prendre en pitié malgré son handicap. L’insolence de Driss est rafraîchissante pour Philippe et leur relation se transforme rapidement en amitié. Philippe peut enfin s’amuser un peu et reprendre goût à la vie. Peut-être même jusqu’à rencontrer une femme…  (Occupait le 38e rang   au moment de mettre sous presse)

Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain (2001)

Amélie, une jeune serveuse dans un bar de Montmartre, passe son temps à observer les gens et à laisser son imagination divaguer. Elle s’est fixé un but : faire le bien de ceux qui l’entourent. Elle invente alors des stratagèmes pour intervenir incognito dans leur existence. Le chemin d’Amélie est jalonné de rencontres : Georgette, la buraliste hypocondriaque ; Lucien, le commis d’épicerie ; Madeleine Wallace, la concierge portée sur le porto et les chiens empaillés ; Raymond Dufayel alias « l’homme de verre », son voisin qui ne vit qu’à travers une reproduction d’un tableau de Renoir. Cette quête du bonheur amène Amélie à faire la connaissance de Nino Quincampoix, un étrange « prince charmant ». Celui-ci partage son temps entre un train fantôme et un sex-shop, et cherche à identifier un inconnu dont la photo réapparaît sans cesse dans plusieurs cabines de Photomaton. (Occupait le 74e rang au moment de mettre sous presse)

 

Le salaire de la peur (1953)

Quatre hommes acceptent de véhiculer, au péril de leur vie, un chargement de nitroglycérine sur cinq cents kilomètres de routes défoncées. La prime de ce périlleux quitte ou double est le seul moyen de quitter le village d’Amérique centrale dans lequel ils ont échoué. Film franco-italien. (Occupait le 171e rang au moment de mettre sous presse)

La haine (1995)

A la suite d’une bavure lors d’une garde à vue, des policiers ont gravement blessé Abdel, un jeune banlieusard. Les habitants de sa cité manifestent violemment et s’attaquent aux policiers. Dans la confusion, l’un d’eux perd son arme, qui sera récupérée par Vinz. Ami d’Abdel, Vinz veut le venger; il «a la haine». Ses amis Saïd et Hub essaient de l’en dissuader…  (Occupait le 222e rang au moment de mettre sous presse)

 

Trois couleurs : Rouge (1994)

Dans ce troisième volet qui conclut les trois couleurs, une jeune femme, Valentine, étudiante de l’université de Genève, modèle, écrase un chien. Le chien est juste blessé. Sur une plaque, attachée à son collier, Valentine trouve l’adresse du propriétaire. C’est un juge…Film franco-helvéto-polonais  (Occupait le 244e rang au moment de mettre sous presse)

 

 

 Descriptions fournies par Cinoche.com

image