17 février 2017
Les maires présentent leur vision du développement économique
Par: L'Oeil Régional
Diane Lavoie et Yves Corriveau ont profité de la rencontre pour notamment mettre de l’avant leur vision du développement économique et industriel ainsi que les forces de leur municipalité.

Diane Lavoie et Yves Corriveau ont profité de la rencontre pour notamment mettre de l’avant leur vision du développement économique et industriel ainsi que les forces de leur municipalité.

ÉCONOMIE. C’est en présence des maires de Beloeil et de Mont-Saint-Hilaire que la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR) a tenu son dîner des maires, jeudi.

La mairesse de Beloeil a indiqué que la congestion routière, combiné avec les forces de la région, représente un levier important pour le secteur industriel de la région. «Avec le développement de l’autoroute 30 et le pôle logistique de Contrecoeur, qui est un futur port, je pense que nous sommes dans une bonne dynamique présentement au niveau du développement économique.»

Dans cette optique, Mme Lavoie a rappelé les efforts faits par la Ville pour stimuler l’économie. Puisque la Ville n’est pas propriétaire des terrains et qu’elle ne peut pas négocier pour l’acquisition desdits terrains, elle a mis sur pied un programme de congé de taxes pour conserver son attractivité. Ainsi, les industries peuvent en bénéficier pendant trois ans tandis que les commerces le peuvent pendant un an.

La mairesse mise également beaucoup sur le développement de deux secteurs: la zone industrielle et le campus d’affaires. Le second est à l’étape de l’élaboration et devrait prendre forme près de l’autoroute 20. La municipalité attend les autorisations ministérielles pour aller de l’avant dans ce dossier. À terme, de l’industriel léger et des sièges sociaux pourraient y prendre place.

Défis différents pour Mont-Saint-Hilaire

Si le secteur industriel est important dans l’économie de Beloeil, c’est le contraire pour Mont-Saint-Hilaire. «La Ville de Mont-Saint-Hilaire a racheté le tout dernier terrain industriel pour éventuellement déménager le garage municipal», explique Yves Corriveau. Le maire avance que c’est plutôt le rôle de Beloeil et de Saint-Mathieu-de-Beloeil de soutenir ce secteur.

Le défi de Mont-Saint-Hilaire est plutôt de bonifier les commerces existants. Il souligne que sa Ville s’est développé une expertise dans les commerces spécialisés, en donnant comme exemple le Manoir Rouville-Campbell, Côté Gars, Chocolats Favoris et Maison de la Course.

La Ville travaille également à favoriser les commerces de proximité dans son nouveau plan d’urbanisme. Ce plan permettra notamment de développer le secteur commercial sur la rue Saint-Georges, le chemin Ozias-Leduc et le boulevard Laurier, près du camping.

Soulignons que le maire de McMasterville, Gilles Plante, a dû déclarer forfait puisqu’il était malade.

image