28 avril 2016
Les jeunes d’Ozias-Leduc encore présents au Défi sportif AlterGo
Par: Denis Bélanger
Les jeunes d'Ozias-Leduc encore présents au Défi sportif AlterGo

Les jeunes d'Ozias-Leduc encore présents au Défi sportif AlterGo

L’important n’est pas de gagner, mais bien de participer. La phrase est peut-être clichée, mais prend tout son sens aux yeux d’André Frenette. Cet enseignant d’Ozias-Leduc travaillant auprès de jeunes handicapés ne ménage aucun effort pour envoyer année après année des élèves au Défi sportif AlterGo.

Le Défi est une grande fête réunissant des jeunes ayant une limitation fonctionnelle provenant de partout au Québec. Les participants y développent un grand sentiment de fierté et y reviennent avec des étoiles dans les yeux, heureux d’avoir pu côtoyer des vedettes comme Jean-Marie Lapointe ou Chantal Petitclerc.

Cette anecdote de M. Frenette traduit bien l’esprit qui règne au sein de son groupe de jeunes durant cette expérience. «Une fois, nous perdions 18 à 0. J’étais venu près de dire à l’arbitre d’arrêter la partie. Toutefois, par la suite, un de nos jeunes a marqué un but dans son propre filet. Pour lui, ce n’était pas grave. Il était content et vivait le moment présent», ajoute l’homme qui travaille plus précisément au bâtiment Envol, situé à Belœil.

L’expérience du Défi n’est pas  bénéfique que pour les jeunes. «Les parents viennent aussi et ils sont bien fiers de voir aller leurs jeunes, renchérit l’enseignant. Pour ma part, oui je suis le professeur, mais au Défi, je deviens un membre de l’équipe et on se tape dans les mains.»

Ça prend de la patience et du dévouement pour mener à terme cette «mission» annuelle, alors qu’André Frenette doit aussi jouer le rôle de professeur d’éducation physique. Mais le jeu en vaut la chandelle. «Il y a deux ans, nous avions fait faire des chandails et les jeunes étaient bien fiers de pouvoir les porter.»

De belles histoires pourront continuer de s’écrire cette année alors que 18 élèves de l’Envol, âgés de 16 à 21 ans, prendront part au Défi le 29 avril, au complexe sportif Claude-Robillard, à Montréal. Six jeunes participeront aux épreuves de natation grâce à Émélie Laflamme et 12 joueront au hockey-balle, sous la supervision d’André Frenette.

L’expérience fait déjà grandir une joueuse de l’équipe de hockey-balle. «Avant, on l’inscrivait à la natation. Elle est paralysée du côté gauche. Juste tenir un bâton demande tout un effort. Mais c’est quelque chose (de grand) pour elle que d’être là (avec l’équipe).»

image