17 février 2021
Balado de la Chambre de commerce
Les entrepreneurs se dévoilent En prenant l’apéro
Par: Denis Bélanger

Julie La Rochelle montre l’application du balado En prenant l’apéro. Photo gracieuseté

Malgré la pandémie, des entrepreneurs de la région peuvent apprendre à se connaître en toute tranquillité et quasi intimité pour un 5 à 7 virtuel. La conversation peut toutefois être écoutée par tous grâce au balado En prenant l’apéro. Une initiative de la directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR), Julie La Rochelle.

Publicité
Activer le son

Disponible sur les plateformes de baladodiffusion habituelles, comme Spotify, Apple Podcasts et Google Podcasts, et sur le site internet de la CCIVR, En prenant l’apéro a été lancé en janvier. Le format est simple : deux entrepreneurs se connaissant très peu discutent sur Zoom et leur conversation est enregistrée. Mme La Rochelle accompagne le duo en silence, éteignant son micro et sa caméra, pour simplement enregistrer la discussion qui sera ensuite diffusée sur les différentes plateformes pour une écoute gratuite.

« Je leur donne quelques lignes directrices et c’est tout. Je ne pose aucune question, explique-t-elle. Je me suis inspirée de L’autre midi à la table d’à côté de Radio-Canada. Ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise en entrevue formelle. Là, au balado, une magie s’opère alors que les intervenants discutent et oublient qu’ils sont en train de se faire enregistrer. »

Cinq épisodes ont été diffusés jusqu’à maintenant et un sixième est en route. Mme La Rochelle assure qu’elle tentera de poursuivre l’expérience tant et aussi longtemps qu’il y aura des intéressés. Elle tente de jumeler des entrepreneurs qui partagent des similitudes.

Le premier épisode a permis d’en apprendre un peu plus sur Danny Michaud, de Voghel, et Valérie Sirois, du Bokal, deux entrepreneurs très sensibles aux questions de l’environnement et de l’écoresponsabilité. Par la suite, il y a entre autres des échanges entre deux entrepreneurs actifs sur le marché international, soit Tobby Gauld d’Optima Aero et Gérard Trudeau des Fermes Trudeau, ainsi qu’entre deux têtes d’entreprise familiale, soit l’ancienne comédienne et propriétaire de Chez Cheval, Patricia Paquin, et l’ex-PDG des Rôtisseries Saint-Hubert, Jean-Pierre Léger.

« Le balado génère de l’intérêt. Le nombre d’auditeurs augmente chaque semaine et des gens m’approchent pour participer », renchérit Julie La Rochelle.

Une réponse à la pandémie

La genèse d’En prenant l’apéro remonte au début de la pandémie et du confinement général en mars 2020. Julie La Rochelle voulait réaliser des entrevues avec les commerçants pour maintenir les liens et atténuer le sentiment de solitude. Elle a réalisé plus d’une cinquantaine d’entrevues, toutes disponibles sur YouTube. « Je demandais aux gens comment ils traversaient la pandémie et ce que cette situation leur avait apporté. »

Ces entrevues personnalisées ont eu un bon engouement. « Il y en a qui me disait qu’ils écoutaient ça comme un balado. Une personne l’écoutait en faisant l’épicerie. Les gens ont adoré et se sont sentis moins seuls. Alors, j’ai décidé de penser à quelque chose pour amener un regard différent […] J’ai lancé la balado aussi, car j’étais tannée des 5 à 7 virtuels à plusieurs. Tu te rencontrais en petite salle et tu devais faire le pitch de l’ascenseur. Ça devenait redondant. »

image